RSS
 

Archives de la catégorie ‘Le Prince’

3ème FÊTE DU HOMARD THERMIDOR —2013—

23 Nov

Invitation

Coordination Défense de Versailles

____________

3ème FÊTE DU HOMARD THERMIDOR 2013

____________

Cinq ans après la pendaison du homard de Koons dans le salon de Mars, en 2008, pour le troisième anniversaire consécutif, la Coordination Défense de Versailles vous convie au :

GRAND COUVERT

Sous la présidence d’honneur de

SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon

SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon

À Versailles, 20 h,  12 décembre 2013

 

Pour participer à cette 3ème Fête du homard Thermidor ( 55 € ), il convient de réserver, par retour de courriel et au plus tard le 2 décembre 2013, le nombre de places souhaitées pour ce repas, à l’adresse courrierposte@orange.fr, en donnant le nom des personnes intéressées. En retour, le lieu et l’adresse du règlement vous seront envoyés.

 


 

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr   et  tel : 06 01 76 20 79

Sites : http://coordination-defense-de-versailles.info

 

 

 

L’APPEL DE LIGNIÈRES : LA PRISE DU POUVOIR POUR TOUS !

21 Sep

FRANCE : L’APPEL DE LIGNIÈRES

Date 7/9/2013 18:10:00 | Sujet : ARNAUD UPINSKY

 

ARNAUD UPINSKY SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon

 

L’APPEL DE LIGNIÈRES

À LA PRISE DU POUVOIR POUR TOUS !

 

La nouvelle donne politique de l’Université d’Été pour tous à Lignières

Le château de Lignières (Cher)

La Demeure Seigneuriale de SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon, le château de Lignières, héritage de son grand-père maternel, Georges de Bourbon, vicomte de Busset, comte de Lignières.

 

Une question de vie ou de mort pour la France

sans tête, paralysée par le syndrome de Picpus

 

JOURNAL QUÉBEC PRESSE

CHÂTEAU DE LIGNIÈRES, FRANCE — Le 8 septembre 2013

Arnaud-Aaron UPINSKY

 

C’est par une de ces coïncidences emblématiques dont la littérature et les historiens sont friands, par les hasards du calendrier et par « le fait du Prince » que, pour le dernier jour du mois d’août 2013, se sont trouvés réunis, symboliquement et chronologiquement – à la Sainte Baume, haut lieu spirituel de Provence ; au château de Lignières, centre géométrique et historique de la France, à raison de sa reconquête politique par le « roi de Bourges » Charles VII, et fait nouveau Vizille d’une Révolution en marche ; sur la place de la « Concorde » lieu emblématique du 14 juillet et de la Révolution – les principaux protagonistes de “La Manif Pour Tous” et des porte-paroles encore en lice pour faire entendre la voix de la plus gigantesque mobilisation en continu de l’histoire de France.

Le « fait du Prince »

SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon« Au-delà d’un million de personnes dans la rue, c’est le régime qui est ébranlé ! », SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon, le plus fin et le plus politique des princes, connaît si bien cette fameuse formule de François Mitterrand qu’il s’est posé la seule bonne question :

 

Photo ©AFP : SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon

 

comment expliquer que la plus gigantesque manifestation de masse de l’histoire de France, ayant rassemblé des millions de personnes sur neuf mois en continu, ait échoué à obtenir le retrait d’une Loi d’infamie – Taubira –  anticonstitutionnelle, violant les valeurs les plus sacrées de la langue et de la société françaises, voulue par un gouvernement antidémocratique et disqualifié à 75 % ?

 

Comment expliquer que le Gouvernement n’ait même pas daigné répondre ?

Comment expliquer l’aveuglement des organisateurs de La Manif Pour Tous incapables de prendre toute la mesure du Crime de ce Mensonge d’État inouï de la Loi Taubira commis par un Gouvernement contre son propre peuple, de formuler la Condamnation qui s’impose, d’engager une dynamique stratégique d’avenir conduisant à la victoire attendue et même d’avoir un porte-parole crédible ?

Pour répondre à un tel constat de vide stratégique, au moment précis où le mouvement doit on bien trouver enfin son message politique ou bien se dissoudre dans l’insignifiance, le Prince a donc décidé de changer la donne en conviant deux invités surprises pour faire la clôture de l’Université d’été pour tous de Lignières en vue de les mettre au centre de l’échiquier :

l’emblématique Nicolas Bernard-Buss, symbole politique de la nouvelle génération des veilleurs, pour y faire une intervention restée privée, et Arnaud Upinsky, Président de la Coordination Défense de Versailles, premier mouvement international de la Résistance Culturelle, en 2008, matrice historique de la Manif pour Tous de 2012 et auteur de la saisine de l’Académie Française sur la fausse définition du mariage de l’art.1 Taubira, pour y dérouler son Appel de Lignières du 31 août 2013 – Comment redonner une tête à la France paralysée par le Syndrome de Picpus ? – (Présentation ici en PDF)

 

Pour pénétrer jusqu’au point névralgique où se noue le nœud gordien d’une telle paralysie de l’intelligence et de la volonté, agissant en épistémologue, Arnaud Upinsky part de la monstruosité du Crime d’État du Mensonge de l’art. 1 de la Loi Taubira, le premier du genre dans l’Histoire du monde commis.

Le fait sans précédent d’un Gouvernement coupable de déni de réalité, s’attaquant au cœur de la langue de son peuple en procédant au meurtre sémantique d’un mot ciblé : « mariage » ; le fait d’un peuple entier se soulevant pour défendre la Vérité de ce mot emblématique, le plus chargé de sens. La langue, c’est l’âme d’un peuple.

Le Mariage, c’est l’origine du monde, de la naissance de la nation. Le meurtre d’un mot, c’est le meurtre d’un peuple. Meurtre exprimé par la mise en scène du crime rituel du Garde des Sceaux à l’Assemblée Nationale, le 30 janvier 2013, et par son aveu que derrière ce meurtre sémantique rituel c’est un changement de civilisation qui est en cause !

 

Pour instruire le Procès de ce plus grand crime sémantique d’un État contre son peuple, sans précédent, Arnaud Upinsky se fait criminologue. Il donne toute la mesure du Mensonge d’État de la Loi Taubira, le premier viol sémantique de l’histoire du monde ayant provoqué le soulèvement en masse d’un peuple. Il pointe dans le Syndrome de Picpus la cause de la paralysie ambiante, d’aujourd’hui comme du temps de la Terreur de 1793, lorsque les « fonctionnaires » d’État chargés de recevoir les guillotinés au cimetière de Picpus, déshabillaient consciencieusement les cadavres, récupéraient tout ce qui était revendable (boutons, ceintures, bijoux, etc.), classaient les vêtements, les objets, les rangeaient consciencieusement, mécaniquement, comme si de rien n’était, tels des automates frappés eux-mêmes d’une telle « terreur muette » que leur cerveau se déconnectait d’une réalité trop dure à supporter pour leur conscience.

 

Le problème en questions 

Dans ce Procès, pour établir les preuves du crime et du danger de mort dans lequel se trouvent pris la France et la Civilisation, Arnaud Upinsky pose les questions d’usage que personne ne veut aborder — qui, quoi, pourquoi, comment, dans quel but, etc. , à qui le crime profite-t-il ? — et il apporte les réponses une à une.

En premier lieu, comment expliquer la paralysie du Cerveau ? C’est ce “Syndrome de Picpus” qui explique l’énigme de « L’intelligence désarmée devant le crime d’État » (Planche I),

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_04 

du « Déni de démocratie » (Planche II),

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_05 

 

du « mensonge d’État imposé par la loi » (Planche III),

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_06

de l’échec du vote de la Loi Taubira, le 23 avril 2013, du refus de le reconnaître et de l’absence de proposition de solution. C’est ce syndrome paralysant qui explique, notamment :

— L’abdication des “Marcheurs” arrivant Place de la Concorde le 31 août 2013 et dénoncé par l’indignation de Philippe Arino : « Veut-on devenir des révolutionnaires de salon ou bien de véritables veilleurs ?

« À un moment donné, il va falloir choisir, agir, arrêter de devenir une parodie de nous-mêmes » ; « pour quoi nous sommes là ? ». Pour dire que les pro-mariage-pour-tous avaient de gros problèmes avec la mémoire (…) Puis devant tant d’amnésie de la part des “Veilleurs” eux-mêmes ce soir (c’est quand même dingue que, pour une soirée dédiée à la Mémoire, on n’ait pas entendu une seule fois les mots « mariage pour tous » et « Loi Taubira ») ;

Ludovine de la Rochere présidente de "La-Manif-pour-tous" le 15 septembre 2013 à Vincennes près de Paris— L’aveuglement persistant du Président de LMPT, Ludovine de La Rochère (Photo), déclarant d’une manière surréaliste, le 27 août à l’Université de la Sainte Baume, que « Par ses méthodes d’action, par son inventivité conceptuelle et tactique, la Manif Pour Tous, a surpris et a atteint ses objectifs, sauf le dernier, le retrait de la Loi Taubira. ». C’est comme si le général en chef de la grande armée annonçait triomphalement au chef de l’État qu’il avait tout réussi sauf d’empêcher la défaite finale qui livre le pays à l’ennemi. C’est l’histoire du malade qui meurt guéri…. Etc. ;

Béatrice Bourges après "la Manif-pour-Tous" la politique pour elle— La démission bon chic bon genre de Béatrice Bourges (Photo) qui tout en disant « Je suis venue porter le message de la résistance » n’en bascule pas moins dans l’insignifiance en changeant d’objet : « on continue (sic) parce que le combat est beaucoup plus large, le combat c’est le combat du bien commun, c’est le combat de l’Homme avec un grand H. C’est le combat de quelle civilisation on veut (sic) pour demain »… Il ne s’agit donc pas de défendre la Civilisation en péril de mort, mais d’en inventer une … et tout simplement de rentrer dans le rang de la politique politicienne avec Christine Boutin pour constituer aux Européennes des listes pour « défendre la vie »… programme qui bascule dans l’insignifiance !

— Quant à l’Avenir pour tous de Frigide Barjot (Photo), c’est la promesse du Meilleur des Mondes …

Frigide Barjot

Au total rien qui soit capable de répondre à l’attente de la gigantesque lame de fond ayant soulevée de révulsion par la Loi Taubira pour la mobiliser vers la prise du pouvoir seul issue possible.

 

Comment expliquer l’échec de
“La Manif Pour Tous”   ?

Que la mobilisation en masse n’ait pas « marché », pour aboutir au retrait de la Loi, comme en 1984. Si le processus démocratique de la “Manif Pour Tous” n’a pas « marché », si toutes les Institutions ont failli (parlement, CESE, Académie Française, Conseil Constitutionnel, etc..), l’explication c’est que les dés sont pipés. C’est que derrière la façade démocratique du Régime, il y a « Le double langage du pouvoir truqué » (Planche IV) des valeurs de la République, il y a un trucage des Institutions permettant d’inverser le sens de la volonté générale.

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_07

C’est  parce que derrière ce double langage, il y une science « secrète » de la manipulation des lettres et des chiffres permettant à la Franc-Maçonnerie de confisquer la Démocratie ; c’est parce que derrière la Franc-Maçonnerie, il y a le quartier général de Londres et que derrière Londres il y l’impérialisme anglo-saxon.

 

Quel est le but avoué de la Loi Taubira ?

 

Arnaud Upinsky dévoile, derrière le crime d’État contre la Vérité de la langue, partie visible de l’iceberg, l’existence d’une véritable « Déclaration de guerre totale à la civilisation » (Planche V),

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_08

révélatrice d’une incroyable haine de la France. France désormais en danger de mort, comme le révèlent les deux aveux décisifs de Christine Taubira, en raison d’une Guerre invisible à mort avec les Anglo-Saxons dénoncée par De Gaulle et Mitterrand.

 

La solution en actions

Quelle est l’origine de La Manif Pour Tous (LMPT) ? C’est la défense du modèle patrimonial de Versailles, 1er symbole international de résistance culturelle à l’État (Planche VI) qui, dès 2008, a engagé le combat contre la guerre déclarée à l’Intelligence, à l’Art et à la Civilisation.

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_09

C’est à Versailles que le viol du faux mariage, entre art classique et art new-yorkais de dérision, a été engagé et conceptualisé, notamment dans le Manifeste Culturel International de Versailles. C’est ce modèle qui est la matrice historique de La Manif Pour Tous, apolitique, aconfessionnelle, non violente, etc.

 

Quelle est la nature de LMPT ?

 

C’est une révolution partie d’un déni de réalité, d’un déni de Vérité de la Langue, du crime d’un Mensonge d’État contre le Peuple français et l’Humanité. C’est une « Révolution de la Vérité en marche » (Planche VII).

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_12

 

Quelle est l’importance de Nicolas Bernard-Buss ?

 

Nicolas Bernard-Buss

Il est le « symbole clef de la victoire politique du 14 juillet 2013 » (Planche VIII)

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_13

qui a transformé le sentiment d’échec du 26 mai en marche triomphale pour la libération ; le symbole de la victoire contre l’Injustice de l’État totalitaire. Il représente le triomphe héroïque de David contre Goliath, faisant seul ce que des millions n’ont pu faire : la victoire de la Légitimité sur l’Autorité usurpée et de la jeune France d’en bas niée, méprisée et exclue, par la vieille République d’en haut reniant les propres valeurs dont elle se prévaut.

 
Les priorités de la Résistance

Quelle est la 1ère priorité ? « Désigner l’ennemi, sa structure et son but d’anéantissement » (Planche IX).

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_14

« La France est en guerre externe/interne ». La France est prise en tenaille dans cette guerre invisible dénoncée par de Gaulle, Mitterrand et Chirac, par une mâchoire à quatre dents : L’impérialisme anglo-saxon, le cheval de Troie de l’Union Européenne, l’anglo-maçonnerie et l’État « collabo » comme l’illustre l’inféodation totale de F. Hollande aux États-Unis. Ils veulent en finir une fois pour toute avec la France. C’est le plus vieux rêve de la perfide Albion !

 
Quelle est la 2ème priorité ?

« Réarmer l’intelligence » (Planche X). La science est disponible, il faut restaurer la vérité de la langue et des mots base de la démocratie ; en finir avec l’analphabétisme politique et le syndrome de Picpus. Pour ce faire, Arnaud Upinsky annonce la création  de la Haute École de Science politique pour la rentrée.

 2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_15

 

Quelle est la 3ème priorité ?

« Prendre l’offensive, question de vie ou de mort » (Planche XI). La France à la croisée des chemins, après le « soulèvement » en masse. Il n’y a que deux voies : Ou tourner la page et revenir aux associations de défense de la vie ou bien passer à l’échelon politique supérieur en prenant la mesure de la Guerre de Civilisation extérieure/intérieure et internationaliser.

2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_16

Il faut rompre le cordon ombilical de la soumission à l’autorité (plus de complexe de Picpus). Il faut déclarer le Gouvernement antidémocratique, totalitaire et comme tel illégitime (Illégalité et anti-constitutionalité de la Loi Taubira la rendant hors la Loi ; déni de démocratie ; Gouvernement ennemi de son peuple, de ses valeurs et de sa civilisation ; Gouvernement inféodé à une puissance étrangère et cette franc-maçonnerie qui a confisqué la Démocratie et inversé les valeurs de la République).

 

La France est en situation de “légitime défense”, elle a le devoir moral de lutter contre l’oppression (Art 1 et 2 des Droits de l’Homme). Elle doit traiter le Gouvernement comme un souverain étranger et déconstruire les stéréotypes d’asservissement, ne visant qu’à transformer les hommes en numéros et en esclaves, à l’image du Meilleur des Mondes anglo-saxon.

 

Stratégie et plan d’action

Quel doit être le but de stratégie collective ?

 

« Redonner une tête à la France » (Planche XII). En raison du trucage de la Démocratie, en situation de crime d’État et de guerre invisible à mort dénoncée par les deux grands derniers présidents de la République, il y a une vacance du pouvoir légitime s’apparentant à une situation coloniale. Le seul but ne peut qu’être la libération du pays et la prise du pouvoir pour tous.

 2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_17

 

Quel doit être le plan de la prise du pouvoir ?

 

(Planche XIII).

 2012-08-31_APPEL-DE-LIGNIERES-A-LA-PRISE-DU-POUVOIR-POUR-TOUS_Page_18

 

 

Il faut :

1) Couper le cordon ombilical avec l’autorité usurpée ;

2) Prendre l’ascendant moral en situation de légitime défense contre un crime d’Etat ;

3) Décréter l’accusation par un langage fort, délégitimer la force injuste de la loi ;

4) Création d’un Haut comité National de la Résistance (Gandhi) ;

5) Création d’une Haute école de science politique ;

6) Déconstruction/reconstruction des stéréotypes d’asservissement et trucage ;

7) Action directe ciblée ;

8) Mission et message international de la Résistance : la France doit reprendre son rang à la tête d’une vaste « coalition » de défense de la Civilisation plurielle et libératrice contre la Barbarie totalitaire Anglo-saxonne.

 

Pour conclure l’appel de Lignières

 Lignieres_04_2009

« La France a connu des tragédies la mettant en danger de mort, mais la tragédie d’aujourd’hui est totale puisque la guerre invisible d’aujourd’hui est à la fois une guerre de décapitation et d’anéantissement de sa langue, de son âme et de la Civilisation européenne, plurielle et libératrice dont elle est le fleuron.

Quand un tel crime d’État est commis par un gouvernement contre son peuple en violation de toutes les valeurs de Démocratie dont il se prévaut ; quand la ligne rouge a été franchie ; quand le monde entier en est informé ; quand les preuves sont livrées ; quand les coupables sont connus ; alors il doit y avoir une réponse à la hauteur du crime.

Cette réponse est attendue du peuple, de la communauté internationale qui a les yeux tournés vers « la France qui n’est pas un pays comme les autres » (F. Hollande).

 

Nous nous sommes retrouvés à Lignières comme d’autres se sont retrouvés à Vizille, pour exprimer la même indignation, la même condamnation ainsi que la même espérance que le rejet de la Loi Taubira, la libération de la France d’une occupation étrangère et la renaissance d’un authentique gouvernement, à la tête de la France – figure de proue de la Civilisation européenne contre la Barbarie anglo-saxonne –, trouve une solution politique. Un tel crime contre la France et la Civilisation ne peut rester impuni.

Nous sommes là pour poser la première pierre d’une Libération de la France ; pour déconstruire les stéréotypes de la servitude ; pour inventer une nouvelle gouvernance à la Française, authentiquement démocratique et non plus à l’anglaise, souterraine et totalitaire ; pour redonner à la France décapitée cette authentique tête politique qui lui fait aujourd’hui si tragiquement défaut dans ces temps dramatiques ; pour lui faire retrouver une conscience et une foi collectives ; pour la réconcilier avec son histoire ; pour pallier l’anéantissement en cours de sa langue, de sa prospérité, de sa Civilisation et du rayonnement mondial de ses valeurs de « savoir vivre », « de douceur de vivre » et d’Art, inscrites dans son patrimoine et qui font encore l’émerveillement du monde dentier pour lui redonner, comme le rappelait John Kennedy, son rang de première puissance culturelle au monde au service du bien commun.

 

—Philippe de Gasquet

 


 

Annexe. DOCUMENT 1 — HIRAM CRIME SYMBOLIQUE

ARTICULATION LEF et OUTILS SYMBOLIQUES

Dans le secret des francs-maçons 2ème partie : http://www.librafrique.com/component/content/article/52-accueil/679-dans-le-secret-des-francs-macons-2eme-partie

Le Personnage central de la Franc-Maçonnerie

Hiram Abif est pour la franc-maçonnerie ce que Jésus-Christ est pour le christianisme, ce que le prophète Mohamed est pour l’Islam. Mais qui est Hiram ? Un personnage de l’Ancien Testament que les francs-maçons ont récupéré pour en faire leur guide. Je vous renvoie à 1 Rois 7 :13-14

C’est à Hiram, fils d’une veuve, que le roi Salomon a confié la direction de la construction de son temple. L’histoire de ce personnage est au centre de la franc-maçonnerie et des catéchismes enseignés dans les loges maçonniques. Au point que quand un franc-maçon lance un appel à l’aide en langage codé, il dit : « ny a-t-il pas quelquun pour aider le fils de la veuve ? », du fait que Hiram était fils d’une veuve. Si vous entendez une question de ce genre, à quelques déclinaisons près, sauvez la personne au nom de l’humanité, car c’est un franc-maçon. Mais rappelez-lui qu’en vérité, le fils de la veuve ne sauve pas.

 

Origine de l’équerre, règle, maillet, feuille d’Acacia et des signes de connaissance maçonniques

L’abus du plus faible que soi est une vérité ancienne. Les Apprentis et Compagnons Maçons étaient mal payés. Ils enviaient le salaire des Maitres Maçons. Alors, trois Compagnons téméraires ont cherché à obtenir le mot de passe des Maitres maçons afin de se présenter dans la Chambre du Milieu (lieu de rencontre des maitres) et de percevoir un salaire élevé de Maitre Maçon. Le mot secret des Maitres était l’élément d’identification et d’authentification pour se faire verser le salaire.

 

Annexe. DOCUMENT 2 — HIRAM CRIME SYMBOLIQUE  (SUITE)

ARTICULATION LEF et OUTILS SYMBOLIQUES

outils-FMSachant que c’est Hiram qui donne le mot de passe des Maitres, les 3 Compagnons Maçons le lui ont demandé, mais ce dernier refuse de livrer le secret. Une bagarre s’en suit et les trois Compagnons, utilisant les outils qu’ils avaient entre les mains ; au moment de la bagarre, ont tué Hiram Abiff. Peut-être accidentellement peut-être intentionnellement. Ces outils de meurtre étaient la règle, l’équerre et le maillet (marteau à deux têtes, généralement en bois dur destiné à frapper).

 

Paniqués, les trois Compagnons sont allés enterrer rapidement le corps de Hiram. Mais, ne pouvant s’absenter longuement, au risque d’éveiller des soupçons au moment des enquêtes sur la disparition du Maitre Hiram, les trois meurtriers ont décidé de placer le corps de Hiram dans une tombe temporaire. Ils ont ensuite placé une feuille d’Acacia afin d’identifier la tombe. Car, ils devaient revenir pour faire disparaître, pour de bon, le cadavre.

C’est de là, de cette histoire de meurtre et des outils ayant été employés pour commettre des meurtres, de cette histoire d’insignes ayant été utilisés pour couvrir un meurtre que les francs-maçons tiennent les origines de leurs symboles et outils maçonniques. Tout est question de mort, symboliquement ou dans les faits. L’axe central de la franc-maçonnerie tourne autour de la mort violente de Hiram et de sa vengeance.

Yemi Pierre Kemth

Ndjamena

 


 

 

 

1ère conférence Grand Format de Versailles

29 Oct

CONFÉRENCE GRAND FORMAT DE VERSAILLES

____________

Un an après sa 1ère fête du Homard Thermidor, la Coordination Défense de Versailles vous convie à l’ouverture de sa 1ère conférence Grand Format de rentrée 2012 :

FRANCE, ÉTATS-UNIS, CHINE

Le grand échiquier de l’Art

Carole Rapatel, DG d’ArtFrance

___________

Sous la présidence d’honneur de

SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon

À Versailles, 20 h, jeudi 13 décembre 2012

Pour participer à cette Conférence-débat au cœur de l’actualité la plus brûlante, en présence de personnalités des Lettres et des Arts, suivi d’un cocktail dînatoire  ( 15 € ) à nombre de places assises limitées, il convient de réserver au plus tôt et au plus tard le 20 novembre, par retour de courriel, le nombre de places souhaitées pour ce repas, à l’adresse : courrierposte@orange.fr, en donnant le nom des personnes intéressées. En retour, le lieu situé au centre de Versailles vous sera communiqué avec l’adresse du règlement.  

 

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Télécharger en PDF

 

Succès historique de la 1ère FÊTE DU HOMARD THERMIDOR

19 Déc

Succès historique

Arnaud Upinsky au Molière

LA 1ère FÊTE DU HOMARD THERMIDOR CONSACRE

LA VICTOIRE DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION SUR L’OBSCURANTISME !

Le Homard de Jeff KoonsCette fête de la Liberté, organisée par la Coordination Défense de Versailles et placée sous la présidence d’honneur du Prince Sixte-Henri de Bourbon, s’est tenue le 1er décembre 2011 au Molière. Elle date l’étape décisive du 1er mouvement de Résistance culturelle internationale, né en 2008 en réponse à la Guerre déclarée à Versailles contre l’Intelligence, l’Art et la Civilisation par l’invasion du new-yorkais Jeff Koons 1er dans les Grands appartements royaux. Trois ans après la constitution d’un front commun anti-Koons, cette 1ère fête du homard Thermidor a fait salle comble. Elle a rassemblé les principaux acteurs de la défense du chef d’œuvre du Roi soleil cannibalisé depuis trois ans, sous le symbole du Homard régressif de Jeff Koons 1er, pour en consacrer la chute.

 

TROIS  VICTOIRES ÉCLATANTES

Les combats incessants, littéraires, médiatiques et judiciaires, menés devant l’opinion internationale avec un succès croissant, depuis 2008, débouchent sur le point d’orgue de trois victoires décisives. Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/CDV a rappelé les causes de l’inévitable congédiement de J.-J. Aillagon obtenu en réponse à sa lettre ouverte au Président de la République du 21 septembre 2010. Solange de Villars, Conseillère de Quartier à la ville de Versailles, membre actif de l’ARAP, de la Société des amis de Versailles et de la CDV, a rappelé le succès de la « pétition du Dragon » qu’elle a initiée avec le soutien du Maire de Versailles, F. de Mazières, pour obtenir sa réouverture. Guy Escudié, Président de l’ARAP a exposé les fondements de la procédure judiciaire qu’il a menée contre les ferrailles de Venet, défigurant la place d’armes, et son épilogue heureux.

FRONT COMMUN DES ARTS ET LETTRES

SAR Le Prince Sixte-Henri de Bourbon

Le rejet du viol de Versailles par New-York a fait l’unanimité. Le Prince Sixte-Henri de Bourbon, détenteur des droits moraux sur le chef d’œuvre de Louis XIV, a exprimé les Droits de son « engagement dans cette bataille de Versailles pour la préservation de ce patrimoine universel qui est l’héritage de tous les Français ».  Pierre Gilou, Président de l’association de Sauvegarde des Artistes du Grand Palais, artiste de renom engagé dans le Référé-liberté, a dénoncé la situation des artistes exclus et condamnés à mort par l’art officiel subventionné, la censure des artistes par des fonctionnaires, la machine à casser l’enseignement des Beaux-arts. Keiko Murasse, artiste, a tenu à représenter l’honneur du Japon et de son Empereur outragé en participant au procès contre Aillagon. Le pseudo-art contemporain n’est pas compatible avec le prestige de la France. Le Japon a présenté ses excuses car les Mangas de Murakami ne sont pas de véritables mangas mais de piètres objets new-yorkais faits en usine. Rosiana Venezian, guide au château, requérante s’est fait représenter. Maître Rosny Minvielle de Guilhem, avocat des Référé-libertés a insisté sur le succès de l’impact médiatique international et le vide juridique (liberté fondamentale). Bertrand de la Roncière, Président de l’association de la statue Louis XIV a exposé son combat ayant empêché la mise aux oubliettes de la statue. Carole Senille Rapatel, DG d’Art France, la plus ancienne Galerie d’art de l’avenue Matignon, expert près de la cour d’appel, a exposé sa défense de l’Art français et son action en Chine. David Grigny meilleur ouvrier de France en ébénisterie, découvreur et restaurateur du bureau-plat du père de Louis XVI,  exclu de travail par une loi de 2002, a fait sensation en relatant son apostrophe au Président de la République, le succès de sa grève de la faim, sa rencontre avec le Ministre de la culture et la perspective de la révision de la loi de 2002 qu’il a obtenue. Sa victoire est le triomphe de la persévérance.

LE « FER DE LANCE »  DE LA LIBERTÉ

Rémy Aron, Président de la Maison des Artistes, en artiste indépendant avait qualifié de « fer de lance » notre l’action anti-Koons, soulevant l’ire de J.-J. Aillagon. Il vient de recevoir l’insigne de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le Ministre de la culture. Bon présage d’avenir, tandis qu’au passé les actes manqués de J.-J. Aillagon – désavouant sa politique invasive à Rome ; n’osant pas prendre l’exposition de Jeff Koons 1er comme date historique dans son « Versailles en 50 dates », mais au contraire celle du procès que nous lui avons fait, le 24 décembre 2008 ; n’osant pas présenter son livre au Salon du livre de Versailles fin novembre 2011 –, consacrent la défaite cuisante de l’art new-yorkais. La chute du Homard marque l’échec de l’intelligence régressive new-yorkaise qui prétendait inverser les canons de la Beauté, pour substituer l’ignoble à l’excellence, dans l’échelle des valeurs universelles de l’art.

Fort de ses succès, la CDV s’attachera désormais a renouer avec la gouvernance culturelle de Louis XIV à l’origine de l’hégémonie culturelle de la France ;  avec la vocation de mise du prestige de Versailles au service de ses intérêts vitaux ; avec sa politique de promotion de l’excellence visant non pas à étouffer les talents, comme aujourd’hui, mais à faire rayonner le prestige des Lettres, des Arts et de l’Art de vivre « à la française », dans le monde entier à partir de Versailles ; avec sa volonté de donner à l’Intelligence la place qui lui revient en tête de la Nation.  

À l’École internationale de Versailles, pour rendre visible la suprématie des valeurs culturelles de la France et redonner au chef d’œuvre unique du Roi-soleil son rôle de rayonnement des Arts et des Lettres, au service de la Civilisation et du Bien commun, tous les ans, la fête du homard Thermidor renouera avec la vocation de Versailles de rassembler tous les amis du Patrimoine, des Arts et Lettres, en vue de faire triompher les canons de l’excellence et  les meilleurs talents dans le monde entier.

Les Français doivent se réapproprier leur patrimoine. Cette fête d’avenir des Arts et Lettres sera la fête de la Création et de la Liberté !

Arnaud Upinsky au Molière

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : courrierposte@orange.fr   et  tel : 06 01 76 20 79

Site : http://coordination-defense-de-versailles.info

 ~ ~ ~ ~ ~

Menu du dîner du homard Thermidor

Menu du dîner du homard Thermidorcliquer sur l’image pour l’agrandir

Menu du dîner du homard Thermidor

Merci à César Molina qui a participé de la réussite de la soirée.

LE MOLIÈRE

Le Molière, Versailles
César et Pilar MOLINA
Tel: 01 39 53 69 00
Fax: 01 39 53 61 31
10 Avenue du Général de Gaulle
78000 VERSAILLES
lemolière@voila.fr
Site : restaurant-versailles.eu

 

1ère FÊTE DU HOMARD THERMIDOR 2011

02 Nov

Invitation

Coordination Défense de Versailles

____________

1ère FÊTE DU HOMARD THERMIDOR 2011

____________

Trois ans après la pendaison du homard de Koons dans le salon de Mars, en 2008, à l’occasion du changement de Présidence du château de Versailles, du succès de l’ouverture de la grille du Dragon et de l’expulsion des ferrailles de Venet de la place d’armes, la Coordination Défense de Versailles  vous convie au :

GRAND COUVERT

Sous la présidence d’honneur de

SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon

A Versailles, 20 h, 1er décembre 2011

Pour participer à cette 1ère fête du homard Thermidor ( environ 35 € ), il convient de réserver, par retour de courriel, le nombre de places souhaitées pour ce repas, à l’adresse courrierposte@orange.fr, en donnant le nom des personnes intéressées. En retour, en fonction du nombre de personnes inscrites, le lieu situé au centre de Versailles et le montant définitif seront communiqués avec l’adresse du règlement.  

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : courrierposte@orange.fr    et  tel : 06 01 76 20 79

Site : http://coordination-defense-de-versailles.info

 

 

 

SAR le Prince Sixte de Bourbon en appelle à une Déclaration d’Indépendance du Canada français et à une solidarité transatlantique

20 Oct

« NOUS DEVONS TOUS NOUS UNIR
POUR L’INDÉPENDANCE DU CANADA FRANÇAIS » !
 

Dans sa lettre du 2 octobre 2011, s’adressant à « tous nos compatriotes de France et de Nouvelle France, Canadiens français, Québécois et Français d’Amérique du Nord »,

S.A.R le Prince Sixte-Henri de Bourbon

lance l’appel international à la reprise du processus de libération du Canada français, engagé en 1967 par les autorités du Québec et par le Général de Gaulle, et bafoué par tous les gouvernements depuis 1969 ;

 

IL VOIT DANS L’ABSENCE D’UNE DÉCLARATION D’INDÉPENDANCE DU CANADA FRANÇAIS « À L’ANGLAISE » LE MAILLON MANQUANT DE L’ACCÈS EFFECTIF À L’INDÉPENDANCE ;

Il en appelle à une Déclaration d’Indépendance du Canada français et demande à la Coordination Défense de Versailles – initiatrice en 2008 du mouvement de Résistance culturelle international contre la guerre ouverte à Versailles, visant l’Intelligence, l’Art et la Civilisation européenne – de rédiger ce texte fondateur destiné à éclairer, réunir et guider, Français et Canadiens, dans l’accomplissement de ce grand dessein ;

Il appelle tous les Français, qu’ils soient de France ou d’Amérique, à une solidarité transatlantique, condition nécessaire au succès de cette Grande œuvre du XXIe siècle, comme elle le fut jadis pour libérer les États-Unis de la Couronne d’Angleterre au XVIIIe siècle.

LA  COORDINATION  DÉFENSE  DE  VERSAILLES communique, ci-joint :

–      La lettre du Prince Sixte-Henri de Bourbon du 2 octobre 2011 ou en PDF

–      La Déclaration d’Indépendance du Canada français ( Partie I ) ou en PDF

–      Le lien d’archive audiovisuelle du « Vive le Québec libre ! »  du 24 juillet 1967 du Général de Gaulle : http://www.youtube.com/watch?v=OHzMTSK1V4o

–       Le lien d’archive audiovisuelle de sa conférence de presse du 27 novembre 1967 : http://www.dailymotion.com/video/x89x7p_1967-11-27-de-gaulle-sur-le-quebec_news

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : courrierposte@orange.fr et tel : 06 01 76 20 79

PORTAIL DE LA NOUVELLE FRANCE ET DU CANADA FRANÇAIS :
http://canada-francais.coordination-defense-de-versailles.info/

 

DÉPÔT DES TROIS REQUÊTES

03 Déc

DÉPÔT DES TROIS REQUÊTES : LUNDI 6 DÉCEMBRE 2010 à 10 Heures

___________

 

SARP Sixte-Henri de Bourbon

SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon et la Coordination Défense de Versailles
ANNONCENT :

À LA SUITE du Communiqué du 27 novembre 2010  » l’enjeu du Référé-Liberté de Versailles : non pas une question d’art, mais de détournement de pouvoir présumé !   » ;

EN RAISON DE L’ORGANISATION de l’exposition MURAKAMI dans les Grands Appartements Royaux, le château et le jardin, de Versailles ;

Maître Rosny Minvielle de Guilhem de Lataillade déposera les TROIS REQUÊTES du Référé-Liberté invoqué contre l’Établissement public  » Château, Musée et Domaine national de Versailles  » et la SASU  » Château de Versailles spectacles  » :

Lundi 6 décembre 2001, à 10 heures
aux greffes du Tribunal Administratif
56, avenue Saint Cloud

Le tribunal administratif (TA) de Versailles

APRÈS LE DÉPÔT DES 3 REQUÊTES, les informations complémentaires à celles déjà données à la conférence de presse du 22 octobre 2010, pourront être données.

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr et tel : 06 01 76 20 79

 

Liberté Fondamentale

01 Nov

 

Prince Sixte-Henri de Bourbon

S.A.R. le Prince Sixte-Henri de Bourbon et la Coordination Défense de Versailles, annoncent qu’ils invoqueront cette LIBERTÉ FONDAMENTALE  dans leur Référé Liberté :

LA LIBERTÉ D’ACCÉDER

À LA PLEINE AUTHENTICITÉ DU PATRIMOINE NATIONAL,

sans dénaturation, ni détournement de pouvoir au profit d’intérêts privés.

(cf. Énoncé en annexe).

La Conférence de Presse du 22 octobre 2010 a mis en évidence l’attention de l’Élysée, à la suite de la demande de démission de M. Aillagon ; l’intérêt du Maire de Versailles pour cette réunion d’information juridique ; le soutien du Président de la Maison des Artistes (40 000 artistes français contemporains) : « Le combat que vous avez entrepris me semble oh combien justifié et à plus d’un titre… Y a-t-il une quelconque relation de continuité entre ce qu’on appelle l’art contemporain et l’œuvre d’art sublime que représente le Château de Versailles ? Je veux dire une œuvre d’art, c’est à dire une totalité voulue comme un ensemble. Un ensemble où la recherche de la cohérence harmonieuse de la forme et de la lumière, pour le plaisir du regard et du sentiment, est la raison de l’œuvre… Est-ce juste aussi d’assister à une collusion gênante entre, d’une part les palais et musées nationaux, et d’autre part la promotion spéculative des actifs toxiques de l’art contemporain international, alors que les 98% des artistes qui travaillent sur le territoire français sont totalement exclus du système ? Le combat continue. »

Elle a permis de rappeler aux media le succès de la première procédure de 2008, l’Établissement Public du Musée et du Domaine National de Versailles ayant appliqué, sans décision judiciaire, les deux demandes ayant été faites jusqu’au Conseil d’État : 1) un coup d’arrêt au caractère pornographique ; 2) un coup d’arrêt à la dénaturation visuelle/dérision des Grands Appartements Royaux. Demandes appliquées par M. Aillagon en 2009 et partiellement appliquée en 2010, en particulier pour la Chambre de la Reine.

Elle a apporté le constat de l’unanime réprobation, nationale et internationale, de l’organisation de l’exposition Murakami dans les grands appartements royaux.

Elle a annoncé ce qui serait mis en cause par les requérants du Référé Liberté – les représentants du peuple souverain, d’une part, et celui qui a seul qualité pour agir dans la défense du droit moral de l’œuvre de Louis XIV, d’autre part, le Prince –, l’illégalité de l’organisation de l’exposition Murakami, abstraction faite de toute question subjective. Illégalité présumée au regard du Code de la Propriété Intellectuelle et du détournement de pouvoir par l’Établissement public.

L’illégalité étant considérée comme certaine, il restait à donner à la presse et à l’opinion publique la formulation de la LIBERTÉ FONDAMENTALE devant justifier, devant le Président du Tribunal Administratif, la mise en œuvre du Référé Liberté, pour « une atteinte grave et manifeste contre une liberté fondamentale« , comme l’a précisé Me Rosny Minvielle.

La Coordination communique aujourd’hui, en annexe, l’énoncé de cette LIBERTÉ FONDAMENTALE dont dépend l’issue de la procédure.

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr et   tel : 06 01 76 20 79

Annexe :

RÉFÉRÉ LIBERTÉ DE VERSAILLES : LIBERTÉ FONDAMENTALE INVOQUÉE
par SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon et la Coordination Défense de Versailles

LIBERTÉ D’ACCÉDER À LA PLEINE AUTHENTICITÉ DU PATRIMOINE NATIONAL,
sans dénaturation, ni détournement de pouvoir au profit d’intérêts privés.

Est une liberté fondamentale, la liberté pour tous et plus précisément pour tout membre du peuple français, souverain de par la Constitution de la République, de pouvoir accéder pleinement à l’authenticité de son patrimoine national ( à sa vue sans obstacle, à son ambiance, à l’émotion qui en est l’émanation ).

Une telle liberté, constitutive de l’identité culturelle nationale, ne saurait exister si la puissance publique ne s’impose pas, dans l’exercice de ses missions patrimoniales, le strict respect des droits moraux attachés aux œuvres du patrimoine national, à ses lieux de mémoire et aux symboles historiques patrimoniaux dont le peuple a hérité ( droits moraux fondamentaux, voire universels, garantis par le code de la propriété intellectuelle, par le devoir de mémoire et par le respect dû aux symboles nationaux tel que le drapeau et l’hymne national ).

Une telle liberté implique que la puissance publique interdise :

1.  Toute dégradation, dénaturation ou contrefaçon du patrimoine ( que ce soit par une instrumentalisation, directe ou indirecte, notamment par photographie, de tout ou partie de ses éléments, au profit d’œuvres composites contemporaines, notamment photographiques ou autre ) ;

2.  Toute atteinte au respect dû aux lieux de mémoire patrimoniaux en raison de leur caractère propre, de leur histoire et de leur cohérence artistique ou esthétique ( telle la réglementation d’urbanisme dite du « PÉRIMÈTRE DE PROTECTION DU CHÂTEAU DE VERSAILLES D’UN RAYON DE 5000 m DONT LE CENTRE EST LA CHAMBRE DU ROI » ).

3.  Tout outrage aux représentations morales des œuvres ou des symboles historiques, des monuments ou de leur environnement dont notre patrimoine historique national a hérité.

Par dessus tout, la liberté d’accéder à la pleine authenticité du patrimoine exclut, de la part de la puissance publique, tout parasitisme du patrimoine national par l’organisation d’expositions affairistes et spéculatives de collections privées. D’autant plus que ces expositions, pour faire connaître, imposer et faire monter la cote, d’un « artiste privilégié officiel », utilisent systématiquement le ressort promotionnel du scandale et de la dérision, au détriment de notre patrimoine national le plus prestigieux, en combinant les trois atteintes aux droits moraux énumérés ci-dessus.

En obligeant les Français et les étrangers à voir ce qu’ils ne sont pas venus voir ( au profit d’intérêts privés ) et en toute violation des droits moraux du patrimoine ; en les empêchant de voir sans dénaturation les splendeurs du patrimoine public qu’ils sont venus voir ( en payant ) ; en exposant notre patrimoine le plus prestigieux au ridicule[1] ; en agissant ainsi, la puissance publique prive les Français de la liberté d’accès à l’authenticité de leur patrimoine national, pleine et entière ; elle scandalise les visiteurs étrangers au détriment du rayonnement, de l’image culturelle de la France et du tourisme ; elle viole ses missions qui lui font obligation de faire valoir le patrimoine publique et non les intérêts de collectionneurs privés ; elle porte atteinte à la foi publique ; elle se rend coupable de détournement de pouvoir, ce qui constitue l’oppression d’une des libertés les plus fondamentales, constitutive de l’identité culturelle nationale.

En droit français, de même qu’attenter au droit moral de l’œuvre d’un auteur, c’est porter atteinte à sa personne, de même, porter ainsi atteinte au patrimoine moral de la France, c’est porter atteinte à l’image, à l’identité, à la « personne morale » de la France, c’est l’aliéner aux yeux des Français et du monde entier. Attenter à la liberté d’accéder à la pleine authenticité du patrimoine national, sans dénaturation ni détournement de pouvoir au profit d’intérêts privés, c’est donc porter atteinte à la première liberté de tout peuple et de toute personne, à savoir que l’être de son identité patrimoniale nationale, morale et culturelle, puisse être vu, représenté et respecté, tel qu’il est, dans l’authenticité de chacune de ses œuvres, non dénaturé d’une manière outrageante ou mercantile.

 

 


[1] Cf. La déclaration conclusive de l’Académicien Jean d’Ormesson, du 18 septembre 2010, à l’émission de Laurent Ruquier sur France 2.

 

Murakami à Versailles : conférence de Presse

22 Oct

Conférence de Presse du Vendredi 22 octobre 2010 à l’hôtel de La Fayette, 1er étage 8, rue d’Anjou, Paris 8ème


Murakami à Versailles : action des opposants par Nouvelobs

Murakami à Versailles : action en référé des opposants

« Nous ne sommes pas contre la modernité de l’art mais contre la logique de dénaturation qui ne sert pas la culture française », prétend le prince Sixte-Henri de Bourbon Parme.

La Coordination Défense de Versailles et un descendant de Louis XIV, le prince Sixte-Henri de Bourbon Parme, ont annoncé vendredi 22 octobre avoir introduit une double action en référé contre l’organisation de l’exposition de Takashi Murakami dans les appartements royaux de Versailles.

« Il s’agit de traduire en termes judiciaires le débat et les oppositions qui se sont élevées suite à l’exposition des œuvres de Murakami », a expliqué Arnaud Upinsky, président de l’Unief/Coordination Défense de Versailles, lors d’une conférence de presse, rue d’Anjou à Paris.

Depuis le 14 septembre, l’artiste pop japonais expose 22 œuvres dans les appartements royaux et le jardin du château de Versailles.

Cette exposition d’art contemporain, deux ans après celle de l’artiste new-yorkais Jeff Koons, a soulevé de vives protestations chez certains traditionalistes qui dénoncent « une atteinte au respect dû à l’œuvre de Louis XIV ».

« La traduction juridique d’un mécontentement est toujours difficile et, comme il y a deux ans, nous allons utiliser la formule du référé liberté devant le président du tribunal administratif de Versailles pour une atteinte grave et manifeste contre une liberté fondamentale« , a précisé Me Rosny Minvielle.

Cette double action aura deux requérants : le prince Sixte-Henri de Bourbon Parme pour la défense du « respect du château et des ancêtres » et le « peuple », constitué de sept visiteurs, pour la défense au « droit d’accès au patrimoine », a détaillé l’avocat.

« En exposant à Versailles, les artistes bénéficient d’un faire-valoir. Nous ne sommes pas contre la modernité de l’art mais contre la logique de dénaturation qui ne sert pas la culture française », a déclaré le prince Sixte-Henri de Bourbon Parme.

En 2008, son neveu, Charles-Emmanuel de Bourbon Parme, appuyée par la Coordination Défense de Versailles, avait saisi la justice pour tenter de faire interdire l’exposition Jeff Koons. Il avait été débouté par le tribunal administratif de Versailles puis, en appel, par le Conseil d’État.

(Nouvelobs.com)

 

Double action en référé contre l’exposition de Takashi Murakami

15 Oct

SARP Sixte-Henri de Bourbon

S.A.R. le Prince Sixte-Henri de Bourbon et les membres de la Coordination Défense de Versailles annoncent la double action en référé – pour atteinte au respect dû à l’œuvre de Louis XIV – qu’ils lanceront après leur conférence de Presse du :

Vendredi 22 octobre 2010

à 11 heures, à l’hôtel de La Fayette, 1er étage

8, rue d’Anjou, Paris 8ème

___________

Le Ministre de la culture Frédéric Mitterrand, le Maire de Versailles François de Mazières et Rémy Aron Président de la Maison des Artistes, étant invités, cette conférence de presse sera donnée en présence du Prince Sixte-Henri de Bourbon, de Me Rosny Minvielle de Guilhem de Lataillade, d’Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles et de Pierre Gilou, Président du Comité de Défense des Artistes du Grand Palais.  En agissant ainsi, les requérants ne visent qu’à apporter une traduction juridique ad hoc à la volonté démocratique du plus grand nombre des Français et des innombrables amis de la France :

♦  Conscients de porter l’universel sentiment de réprobation des Français et des étrangers du monde entier, amoureux de Versailles, contre l’intrusion de Murakami dans les Grands Appartements Royaux, ainsi que de 98 % des 40 000 artistes « contemporains » français exclus ;

♦  En évaluant à plus de 90 % les prises de position médiatiques exprimées contre une telle atteinte au respect dû au symbole mondial de l’excellence, de l’art et de la culture française, ainsi qu’à ce lieu de mémoire et d’identité française faisant l’unanimité ;

♦  En prenant acte de la dénonciation historique, sans précédent, des Japonais s’excusant auprès de l’Ambassade de France à Tokyo ( après notre dénonciation d’un « Hiroshima culturel à Versailles », le 22 septembre 2010 sur TOKYO METROPOLITAN TELEVISION ) de MURAKAMI dans les Grands Appartements Royaux, du caractère inacceptable d’un tel outrage fait à notre joyau national, à notre culture, à notre Civilisation et à notre lieu de prestige unique ; du fait que cette dénonciation recouvre toutes les sensibilités de la population, indépendamment de toute attache politique, sociale ou confessionnelle, comme en témoignent notamment les prises de position, répondant à notre appel depuis 2008, de l’ancien Président de la République, Valéry Giscard d’Estaing ; du précédent Ministre de la Culture Christine Albanel (RTL) ; des académiciens Jean d’Ormesson ( A2) ; Marc Fumaroli, Président de la Société des Amis du Louvre ; Jean Clair, conservateur général du patrimoine et ancien directeur du Musée Picasso ; de l’acteur et écrivain Richard Bohringer ; de l’ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius (FR3) ; de la Gauche Unie d’opposition du Conseil municipal de Versailles ; de l’ensemble du personnel du château, des guides interprètes, des conférenciers et des touristes à plus de 95 % ; des signataires de pétition de toutes appartenances populaires, sans compter les autres expressions de stupeur et d’indignation venant du monde entier.

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr et  tel : 06 50 50 45 19

Takashi Murakami, exposé au Chateau de Versailles