RSS
 

Archive de janvier, 2013

Le « Split-Rocker », Symbole new-yorkais de la haine hétérophobe, sur porcelaine Bernardaud, voilà l’ennemi !

10 Jan

LE « SPLIT-ROCKER », SYMBOLE NEW-YORKAIS DE LA HAINE HÉTÉROPHOBE, SUR PORCELAINE BERNARDAUD, VOILA L’ENNEMI !

Versailles, acteur clef de l’Art et de la Politique

« JEFF KOONS EN LIVE  ! ». Noël 2012 : c’est par cette profession de foi que le porcelainier Bernardaud, symbole du « MARIAGE bon chic bon genre » lance l’édition porcelaine du « Split Rocker » de Koons, Symbole ANTI-MARIAGE, en disant « Koons passe à table », sauf que c’est exactement l’inverse !

 

1)  HAUTE TRAHISON DES MANUFACTURES ROYALES

Bien au contraire, en portant le Split Rocker de Koons au Pinacle, Bernardaud se « met à table ». Il met le prestige de la France au service de l’ennemi juré de la Civilisation dont elle porte le modèle depuis 4 siècles : la barbarie de l’idéologie marketing new-yorkaise, prédatrice et corruptrice des valeurs. Il cautionne le viol de Versailles par New-York et trahit d’une manière suicidaire le patrimoine d’excellence de l’Ancienne manufacture royale dont il se prévaut à grands cris !

 

2)  SYMBOLE DE LA HAINE DE VERSAILLES, DU BEAU ET DE L’ART

10 sept. 2008 Bernardaud se justifie du choix de cette horreur en disant qu’en 2008 le Split Rocker faisait partie des objets de Koons à Versailles. Justement, ce monstre hideux, éventrant et bétonnant l’Orangerie au grand dam de ses Jardiniers, violant la majesté, la mesure et l’harmonie du fleuron du patrimoine Français, y fit l’unanimité contre lui : du personnel, aux touristes venus du monde entier, lui valant le verdict sans appel de la Presse : Du Canard Enchaîné « Et ceux qui persistent à se gausser du nouvel art officiel, au goulag ! » à l’« Exit Koons » à la foire de Bâle, en 2009, de la presse internationale ! Cheval de Troie des contrevaleurs de parasitage, fric et laideur, l’invasion du Split-Rocker est le symbole arrogant de la haine du Beau, de l’Harmonie et de l’Art, succédant à la haine des Sciences et de la Littérature !

 

3)  SYMBOLE D’HÉTÉROPHOBIE, DE HAINE DE LA FEMME ET DE MORT

Janvier 2013. « La sexualité c’est l’objet principal de l’art » (Le Monde, 30 août 2005), dit Koons. Son Split-Rocker est le Symbole narcissique du face à face homosexuel dont l’hétérophobie misogyne va jusqu’à la haine de la femme ! Ce qu’a prouvé la violence de Koons à Versailles réduisant la femme comparée à des aspirateurs ! Il préfigure la monstrueuse et mortifère, image du « Mariage-homosexuel » obligatoire pour tous, associant deux éléments inconciliables puisqu’un mariage est fertile, par destination, alors que deux « homosexuels » sont infertiles par définition ! Symbole suicidaire de castration sexuelle et de mort du Split-Rocker que dans son livre posthume, La passion suspendue, Marguerite Duras a irrémédiablement condamné,au nom de l’amour même,en ces termes: « Il manque à l’amour entre semblables cette dimension mythique et universelle qui n’appartient qu’aux sexes opposés. (…) Je l’ai déjà dit, c’est la raison pour laquelle je ne peux considérer Roland Barthes comme un grand écrivain : quelque chose l’a toujours limité comme s’il lui avait manqué l’expérience la plus antique de la vie, la connaissance sexuelle d’une femme. » « L’impossibilité de la procréation même, du reste, rapproche beaucoup l’homosexualité de la mort. »

 

LA COORDINATION DÉFENSE DE VERSAILLES, voit dans la coïncidence de l’édition Bernardaud du SPLIT-ROCKER – ennemi de l’harmonie de Versailles – et du projet de loi de « Mariage homosexuel » – ennemi du genre humain – plus qu’un hasard, un acte de guerre culturelle de « déconstruction » hétérophobe. Elle invite les amoureux de la porcelaine, de la Civilisation, à censurer la Haute trahison culturelle de Bernardaud. Symbole suicidaire de castration sexuelle et intellectuelle, de mort, le Split-Rocker, voilà l’ennemi !

 

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles