RSS
 

Archive de juillet, 2012

Lettre Ouverte au Président Hollande

31 Juil

Lettre Ouverte au Président Hollande pour réparer la pire des Injustices pour un Peuple, l’outrage du Symbole suprême de la France par son propre Gouvernement

Ce symbole de la France,
outrageusement bafoué par son propre gouvernement,
c’est Versailles !

« LA JUSTICE CE SERA LE SEUL CRITÈRE ! »

« LE CHANGEMENT, C’EST MAINTENANT ! »

À l’ouverture de son quinquennat :

  • POUR demander au Président de la République de tenir l’engagement solennel du 16 avril 2012, qu’il avait pris devant tous les Français, pour les faire juges de son quinquennat sur ce seul critère de JUSTICE ;
  • POUR lui demander, en effet, réparation de la pire des Injustices, pour un Peuple que de se voir bafoué dans l’honneur du symbole le plus glorieux de son identité et de sa souveraineté, VERSAILLES, par son propre Gouvernement, osant en toute duplicité l’en déposséder, pour réserver le profit spéculatif à un petit nombre de privilégiés ;
  • POUR souligner le fait que la politique est essentiellement d’ordre symbolique, qu’en France cet ordre symbolique politique est royal par excellence, comme l’illustre magnifiquement le positionnement symbolique à l’hôtel de la marine son premier discours du 14 juillet 2012 signifiant : « Écoutez-moi bien, je suis le successeur de Louis XIV ! » ;
  • POUR dénoncer l’outrage à ce Symbole commis par C. Pégard en introduisant une paire de « Pompes » géantes, rappelant les Bottes de l’occupation allemande de 1871, dans cette Galerie des glaces, au prestige inégalé, « qui figure et incarne, depuis Louis XIV, le pouvoir symbolique légitimant absolu de l’identité et de la Souveraineté de la Franceartistique, culturelle et politiqueaux yeux du monde entier » !
  • POUR dénoncer sans relâche l’imposture du DOUBLE LANGAGE consistant à organiser des expositions dégradantes dans les Grands appartements royaux tout en disant « Versailles n’est pas une galerie » ; à attirer à Versailles les touristes par l’admiration des VRAIES VALEURS pour leur infliger le supplice de la POLLUTION  visuelle et artistique d’immondices portées au pinacle par les destructeurs subventionnés de l’Art.

LA COORDINATION DÉFENSE DE VERSAILLES,  a adressé au Président de la République la lettre ouverte, ci-dessous, du 14 juillet 2012 :

Lui demandant, au titre de son engagement du 16 avril, la démission de C. Pégard, bras armé de la politique suicidaire d’art de dérision du Symbole suprême de l’Identité et de la Souveraineté de la France initiée par son prédécesseur, qui reconnaît que « Versailles n’est pas une galerie » !

Pour conclure : « Vous comprendrez que ce soit sur ce choix symbolique de Versailles que nous jugions à l’ouverture du quinquennat votre engagement du 16 avril 2012 pour savoir si oui ou non « Le ( juste ) changement c’est maintenant » ou jamais ! Mais aussi, quelle magnifique occasion symbolique de nous redire : C’est « Le changement que je veux, puisqu’il doit être à la hauteur de la France ! »

 * * *

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

 

Attentat du Christ d’Avignon : le Tribunal abandonne les poursuites contre les inculpés !

19 Juil

Profanation d’Avignon : La Coordination Défense de Versailles avait-elle vu juste ?

ATTENTAT DU CHRIST D’AVIGNON

Autodafé du Christ décapité des Rameaux : le Tribunal abandonne les poursuites contre les inculpés !

« Immersion Piss Christ » photographie d’Andres Serrano

Daniel Hamiche publie cette nouvelle sur son blogue :

Après la condamnation de la Collection Lambert, dont j’ai parlé ici, voici une très bonne nouvelle que je viens de recevoir en SMS par les avocats des quatre inculpés dans l’affaire du Piss Christ d’Avignon : le Tribunal d’Avignon a fait droit cet après-midi aux demandes des avocats des inculpés et vient d’annuler les poursuites engagées contre ces derniers à la demande de la Collection Lambert. En outre, la Collection Lambert a produit à l’audience un tirage de cette “œuvre d’art” auquel il manquait deux morceaux, pour montrer sans doute la rage “lacératrice” des odieux terroristes fascistes qui avaient mis quelques coups de marteau sur le plexiglas protégeant le Piss Christ. Manque de chance, il fut très aisé aux avocats de la défense de montrer au Tribunal les photos prises par les services de police : il ne manquait aucun morceau de papier photographique à l’“œuvre” immonde. D’où vient cette différence ? C’est le mystère de la chambre jaune ou plutôt noire puisque l’“œuvre d’art” n’est jamais qu’un tirage papier – parmi d’autres – du cliché original de l’“artiste”. Quelqu’un aurait-il volontairement lacéré un de ces tirages pour le produire au Tribunal afin de démontrer la sauvagerie iconoclaste des inculpés ? On n’ose le croire… En tout cas, chapeau aux avocats !

Daniel Hamiche

 


La Collection Lambert condamnée

Collection Lambert à Avignon

Voici ce qu’on pouvait lire dans le quotidien La Provence du 13 juillet (p. 3, non en ligne à l’heure de ma consultation)… D.H.

La Collection Lambert condamnée – Dans une ordonnance de référé rendue hier, Mme Mongin, vice-présidente du Tribunal de grande instance de Paris, juge que l’association « La collection Lambert », dans un communiqué de presse en date du 4 juin 2012 relatif à l’affaire du Piss Christ « a porté atteinte à la présomption d’innocence dont bénéficient [les quatre inculpés] ». Ces quatre personnes, présentées dans ce communiqué comme était des « activistes d’un groupuscule nationaliste catholique d’extrème [sic] droite », y apparaissent comme étant les auteurs de la dégradation de Piss Christ (l’image d’un crucifix plongé dans un fluide orangé composé d’urine et du sang de l’artiste) et de “The church, Sœur Jeanne Myriam”, deux œuvres d’Andres Serano exposés [sic] dans le cadre de l’exposition “je crois aux miracles”. La collection Lambert est condamnée à publier un communiqué judiciaire sur la page d’accueil de son site internet pendant une durée de 15 jours sous astreinte de 500 € par jour de retard. Assistés de Me Triomphe, Me Tremolet de Villers, Me Dassa le Deist et Me Bonneau, les quatre mis en cause, qui contestent avoir commis ces dégradations, s’expliqueront le 19 juillet lors de l’audience du tribunal correctionnel d’Avignon. »

La page d’accueil du site de la Collection Lambert consulté aujourd’hui à 15 h 30 n’affichait pas ce communiqué judiciaire…

Source : La Provence

Daniel Hamiche


Pour mémoire :

VERSAILLES, « Démasque » le Coupable dans l’Attentat du Christ d’Avignon

AVIGNON : ATTENTAT DU CHRIST

Avignon et DSK : Deux Affaires d’État

 


 

CONTRE LES ASSASSINS DE L’ART…

01 Juil

CONTRE LES ASSASSINS DE L’ART :  TROIS VICTOIRES, LA CHUTE
D’UN PRÉSIDENT, LA MERVEILLE DUNE EXPOSITION D’ART !

 

La meilleure arme contre la tyrannie, c’est la puissance de l’écrit ! La politique relève du symbolique qui est de l’ordre du culturel, terrain sur lequel les forces d’asservissement ne cessent de perdre du terrain, comme l’attestent les derniers coups durs qui lui ont été portés à Versailles :

LES ADIEUX A LA REINE1) L’« ÉCHEC DES “ADIEUX À LA REINE” » : C’est la puissance de l’écrit – « La CALOMNIE n’est pas une opinion, pas une création, pas un Art, c’est un DÉLIT ! Calomnier une morte est encore bien moins glorieux que de calomnier un vivant ! »qui, le 18 mars 2012, a mis en fuite le réalisateur Jacquot à Versailles ( cf. communiqués des 14, 18 et 21 mars 2012 ). Après le poids des mots, le choc des chiffres ! Rejetés à Versailles « Les adieux à la reine » l’ont été dans toute la France, avec une rentabilité du film d’à peine  44 % (540 236 entrées), 49 % au global mondial. C’est la Bérézina ! L’honneur de Marie-Antoinette est sauf. La preuve est apportée qu’il ne suffit plus de salir pour s’enrichir ! Lagardère, (Qatar holding détient 12, 8 % du groupe), a ainsi été frappé aux deux seuls points qui font mal à l’ultralibéralisme prédateur et corrupteur : la vanité et le porte-monnaie !

Catherine Pégard2) LA FUITE DE C. PÉGARD À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES “AMIS DE VERSAILLES” : Dans notre communiqué du 8 juin 2012, constatant que C. Pégard faisait « de Versailles le symbole de l’Ultralibéralisme prédateur et corrupteur », nous avons dit « NON à l’invitation de C. Pégard à l’AG du 11 juin »  où « elle ne saurait avoir sa place, compte tenu de l’atteinte qu’elle porte au rayonnement de Versailles en poursuivant la politique d’intrusion de l’art new-yorkais de dérision dans les Grands Appartements Royaux. (…) Après les Sex-Toys de Jeff Koons 1er, c’est au tour de J. Vasconcelos, la reine des Tampax, casseroles et autres ustensiles de dérision, de ridiculiser la femme et d’imposer leurs salissures à notre patrimoine le plus prestigieux. » Devant cette levée de boucliers, C. Pégard n’est pas venue à l’AG du 11 juin 2012 pour ne pas essuyer la huée qu’avait dû subir JJ. Aillagon à l’AG de 2008. C’est dire à quel point la nouvelle « Concierge » (non portugaise …) du château, devenue aussi arrogante, bornée et obscurantiste, que son prédécesseur, s’est   sentie incapable de soutenir le feu de la liberté d’expression dans une simple AG bon chic bon genre ! Cette fuite de C. Pégard signe l’état de « Parole coupée » auquel en est réduite la tyrannie ! 

Lustre “ Lustre-Tampax ” Joana Vasconcelos

“ Lustre-Tampax ”
Joana Vasconcelos

3) LE LUSTRE-TAMPAX DE VASCONCELOS INTERDIT D’EXPOSITION : Dans notre communiqué du 2 avril 2012, nous disions « Madame Pégard ne dit rien de l’emblématique “lustre tampax” de Vasconcelos. A-telle définitivement abandonné son idée de l’exposer et si oui pourquoi ?… ». Le Figaro du 15 juin 2012 donnera la réponse : « La chambre de la reine a concentré les frictions. » Joana voulait y suspendre son gigantesque lustre composé de milliers de Tampax appelé par dérision « La Fiancée ».  C. Pégard a refusé. « Il a été censuré ! » gémit la pauvre petite grenouille qui voudrait se faire plus grosse que le bœuf. « Le château n’est pas une galerie ! » lui rétorque C. Pégard condamnant elle-même son exposition arbitraire ! En outre, si l’ignoble chef d’œuvre qui fait tout le lustre de Vasconcellos est inmontrable, pourquoi son auteur le serait-il ?

4) LA CHUTE ANNONCÉE D’UN PRÉSIDENT : Au titre des « Clefs des présidentielles 2012 », depuis 2008, nous n’avons cessé de prévenir en vain l’ex Président qu’en s’attaquant au pouvoir symbolique de Versailles, plus haut lieu de la République, image même de l’excellence de la France dans le monde, il courrait à sa perte. Effet papillon ou « malédiction du pharaon », les faits ont suivi !

5) LA MERVEILLE D’UNE EXPOSITION D’ART : Jusqu’au 9 septembre, « Splendeur de la peinture sur porcelaine », exposition dont nous remercions Marie-Laure de Rochebrune, Conservateur au château, sauve l’honneur de tous ceux qui préservent et font vivre l’âme du château en butte aux prédateurs et corrupteurs de l’Art. Tous les amoureux de l’Art verront cette merveille du génie français témoignant des véritables valeurs de l’Art en face de l’imposture officielle !

LA COORDINATION DÉFENSE DE VERSAILLES,  devant tant de succès, remercie tous ses artisans et en appelle au renforcement de la Résistance. Elle dénonce sans relâche l’imposture du DOUBLE LANGAGE consistant à organiser des expositions dégradantes dans les Grands Appartements Royaux tout en disant « Versailles n’est pas une galerie » ; à attirer à Versailles les touristes par l’admiration des VRAIES VALEURS pour leur infliger le supplice de la POLLUTION  visuelle et artistique d’immondices portées au pinacle par les assassins subventionnés de l’Art.

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles