RSS
 

Nouvelle menace financière anglo-saxonne sur l’harmonie patrimoniale de Versailles

16 Jan

Logo Temple Mormon Paris

Nouvelle menace financière anglo-saxonne sur l’harmonie patrimoniale de Versailles :
le projet de « percée » des Mormons aux portes du château.

Soutenons Avenir 46, qui nous adresse ce message !

Collectif  Avenir46

Madame, Monsieur,

Nous vous remercions très chaleureusement du soutien que vous apportez à notre démarche d’information et de pétition au sujet du 46 boulevard Saint-Antoine, au Chesnay, qui s’est vu attribuer par le maire de la ville un permis de construire dans une incroyable discrétion.

Nous sommes peu de choses face aux dizaines de milliards de dollars des Mormons, mais, grâce à votre soutien, nous gagnons chaque jour un peu plus l’opinion et les médias, dont la couverture va croissante (Le Parisien, La Croix, France Inter, Radio Notre-Dame, France 3, bientôt un grand média télévisé national, etc.).

Désormais, les Mormons dévoilent leur mépris pour le Chesnay qu’ils ne citent nulle-part ( ils parlent de leur « temple de Paris » ), et leur appétit de captation en ne masquant pas au passage leur ambition de devenir un concurrent de premier ordre à l’Église : « Bref, face à ces remarques d’officiels catholiques – qui sont en fait bien logiques, presque attendues, car on ne peut pas demander à des prêtres catholiques de crier de joie à l’annonce de la construction d’un temple mormon – doit-on déceler une crainte face à un concurrent sur un marché du religieux hexagonal qui se pluralise de plus en plus ? » peut-on lire sur le blog « mormonisme ». Au préalable, l’auteur, enseignante mormone, ironise même avec malice sur l’état des fidèles de l’évêché versaillais qu’il réduit à un club du troisième âge : « L’identité catholique ? Mais aujourd’hui, si les grands-parents sont catholiques, les petits enfants sont bien souvent agnostiques ou athées, et peuvent même être musulmans. »

Car les Mormons crient déjà victoire, comme le relate dans son blog l’ancien Conseiller Général du Chesnay-Rocquencourt, Jean-Louis BERTHET : http://www.jeanlouisberthet.org/blog/2011/12/30/lopinion-des-mormons/  d’après l’article : http://www.sltrib.com/sltrib/news/52199843-78/temple-lds-france-church.html.csp
« Dans le Salt Lake Tribune du 21 juillet dernier, les Mormons ont donné leur version de leur implantation au Chesnay. Elle mérite d’être connue. L’article porte un titre révélateur : la percée Mormon (The mormon breakthrough). C’est un terme militaire. Au Chesnay, les Mormons se vantent d’avoir réalisé une « percée ». Bravo ! Dans cet article, M. Brillault, maire du Chesnay, est cité. On lui fait dire des paroles étonnantes : “ Le projet des Mormons est le meilleur et spécialement le plus rentable. (The most profitable). Les Mormons vont dépenser plus de 80 millions d’Euros au total. ” On comprend son admiration. Le plus rentable, soit. Mais pour qui ? Pour les Mormons, bien sûr, qui écrivent : “ Les responsables de l’Église des Saints du Dernier Jourc’est le nom qu’ils se donnentont travaillé pendant des mois (have been working for many months) avec les responsables du Chesnay après que plusieurs essais pour trouver un site convenable aient échoué. ” Grâce au maire du Chesnay, ils ont rentabilisé leur travail. Un des responsables se glorifie même d’avoir trouvé un élu pour permettre aux Mormons de faire du prosélytisme. Écoutons-le : “ Comme c’est surtout une région catholique avec beaucoup d’églises, avoir un temple près de Paris et avoir des gens qui le voient de loin et qui s’interrogent à son sujet va renforcer le travail missionnaire (enhance the missionnary work). ” Le projet est aussi rentable, financièrement, pour la société immobilière propriétaire, laquelle va empocher 20 millions d’Euros, un prix inespéré, supérieur à la valeur réelle du terrain. »

Temple Mormon du Chesnay

Temple Mormon du Chesnay

 

Notre action dans le cadre du collectif AVENIR46 fait désormais l’objet d’une contre-attaque mormone :
— un site dernier cri a été mis en ligne : www.templemormonparis.org qui véhicule leur propagande sur le Temple dit « de Paris », mais implanté au Chesnay (« Euromormon » ?)
— des commentaires nombreux sont venus polluer la pétition
— nous avons bien entendu reçu des courriels peu aimables nous invitant à revoir nos sources, mais sans démentir nos informations.
— les représentants de l’Église catholique sont plus ouvertement pris à parti.

Plan du site du Temple Mormon du Chesnay

Plan du site du Temple Mormon du Chesnay

Nous continuons de vous informer, au travers de notre site www.avenir46.fr . Nous sollicitons les élus locaux et les représentants de l’État et ambitionnons avec leur concours de démontrer qu’un autre avenir est possible pour le 46 boulevard Saint-Antoine.

Le cap des 1.100 signatures est franchi : nous vous invitons à faire circuler cette pétition auprès de vos proches.

Avec nos fidèles remerciements,

L’équipe d’Avenir 46

Projet de Temple Mormon du Chesnay

Projet de Temple Mormon du Chesnay

 

(Mise à jour du 25/01/2012, 16h30) : La pétition a recueillie 5332 signatures à ce jour.

Pour une consultation publique des Chesnaysiens sur l’avenir du 46 boulevard Saint-Antoine

Petition Consultation Publique

Pétition électronique : http://www.mesopinions.com/Pour-une-consultation-publique-des-Chesnaysiens-sur-l-avenir-du-46-boulevard-Saint-Antoine-petition-petitions-dc8fde3e092625746320aff43c1d9366.html#signer-petition

Pétition papier : https://skydrive.live.com/redir.aspx?cid=7bd44a99f7f1d856&resid=7BD44A99F7F1D856!147&parid=7BD44A99F7F1D856!103&authkey=!AJvHG2qsM0WIv64

 

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Réagissez

 

 
  1. Adam Castro

    26 mars 2015 à 12 h 13 min

    Ça fait longtemps que cette publication est en ligne et que des réponses furent donnés. Cependant, aujourd’hui encore, des gens ressortent inlassablement ces argument anti-mormon pourtant très peu convainquant.

    Il y a deux choses qui ont fait la puissance financière de l’église. Premièrement la dîme, qui sont les dons des fidèles ; deuxièmement le refus de la dette. Au vu de ce deuxième élément, le titre de cette publication, je cite : « Nouvelle menace financière anglo-saxonne » est à la fois compréhensible et étonnante. Étonnante car le refus de l’endettement n’est pas une spécialité anglo-saxonne ; et compréhensible lorsqu’on met en perspective ce refus de l’endettement et l’état économique du monde et du Chesnay – dont le maire a refusé d’acheter le terrain à cause de l’endettement de la ville. Le système économique de l’église est bien plus enviable que le système économique à l’anglo-saxonne, messieurs.

     
  2. Christopher Tartart

    1 mars 2014 à 3 h 57 min

    J’ai lu avec attention votre page, et je dois vous dire que vous êtes mal informer. Sois que vous avez mal compris. Je pense pas que vous ayez raisons sur le fais que le Temple de Chesnay renforcera le travaille missionnaire qui est pratiquer dans notre église. D’ailleurs les non-membres ne sont pas autoriser à y accéder, puis il n’y a aucun risque dans la présence d’un temple dans cette ville. Car voyez-vous les temples mormon, sont ouvert la semaine, fermer le dimanche. Aucune manifestations ne sera effectuer au temple, c’est sacrée. Le dimanche et lundi les temples sont fermer. Sinon, en semaine c’est vraiment tranquille. Nous somme des gens civilisé.
    Après si des « mormons » sont incorrect avec le clergé catholique, cela est fort regrettable, et m’indigne, car quelque soit la religion des gens, dans notre pays, nous avons une loi qui autorise tout culte religieux.
    Si je ne me suis pas tromper dans les informations que j’ai eu, c’est une transaction privée qui à était effectuer entre l’église de Jésus-Christ SDJ et un promoteur immobilier. Donc la mairie n’avais rien à dire à ce sujet là outre sont droit de véto. Mais cela aurais était grotesque et grossier. Ensuite il est totalement hypocrite et inscencé de faire tant de tapage pour un temple Mormon, alors que vous vous accommodez bien des mosquée et des temples juifs et des synagogues.
    A mon avis en tant qu’ami de l’église, ancien catholique non pratiquant, c’est que le catholisisme est en perdition. Déjà que des gens se convertisent en masse dans d’autres religions, il ne faut surtout pas que les mormons arrivent mettre leurs grains de sel.
    Je ne pense pas que votre pétition, aussi compréhensible que cela puisse être, puisse marcher.
    Franchement vous avez l’air d’un fort désagréable dans la manière d’écrire. Rencontrer nous, et parlez avec nous, et vous changerez sans aucun doute d’avis?
    En tout les cas chaque Français à le droit de pratiquer sa religion comme il le souhaite. Essayer de nous priver de ce temple priverais des milliers de Français de bénédictions et de joies. Vous savez, ce temple accueillera des Français qui n’ont soit pas le temps ni les moyens d’allez en suisse, ou en allemagne voir en espagne pour aller dans un temple. Il est normale que nous en ayons un. Puis franchement qu’es ce que cela changera à votre petite vie? Elle l’améliorera, car les commerces pourront profiter de ces mormons pour faire un peut plus de chiffre d’affaires. Et vous allez voir que dans quelques temps, vous ne direz pas la même chose. Il y à tout à parier que vous ne serez plus contre les Mormons et leurs temples. Bien cordialement.
    Christopher Tartart – Amis de l’église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Paroisse de Vitrolles (13)

     
  3. Laurent Lechifflart

    30 mai 2013 à 6 h 33 min

    Comment ça, une « menace financière anglo-saxonne » ?

    L’immense majorité des 36000 Mormons qui vivent en France métropolitaine sont des Français « de souche », auxquels s’ajoutent des personnes d’origine africaine, asiatique, etc… Les « Anglo-Saxons » sont très peu nombreux, en dehors des quelques 300 missionnaires qui travaillent dans le pays… et encore, ils ne sont pas systématiquement états-uniens, canadiens ou britanniques.

    Bref, ce titre est aussi absurde que si on qualifiait un bâtiment de l’église catholique romaine de « menace financière italienne ».

     
  4. Laurent Lechifflart

    14 avril 2013 à 5 h 28 min

    Précision: le Salt Lake Tribune n’appartient pas à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, contrairement à son concurrent le Deseret News. EN ce sens, il ne saurait être qualifié de « journal mormon ». Au contraire, fondé en 1871 par deux membres de « l’Église de Sion », le Tribune avait à l’origine une ligne éditoriale violemment anti-mormone. Racheté par un homme d’affaire catholique en 1901, il a peu à peu adouci sa critique, mais a continué jusqu’à ce jour de vanter son indépendance vis-à-vis de la religion dominante en Utah.

    En conséquence, l’expression « mormon breakthrough » n’engage que le journaliste qui en est l’auteur et ne saurait être mise sur le dos de l’église mormone en tant qu’institution.

     
  5. Laurent Lechiufflart

    22 février 2013 à 6 h 07 min

    Les arguments du collectif « Avenir 46″ tiennent du fantasme, quand il ne s’agit pas de contre-vérités flagrantes.

    Prenons par exemple les déclarations de Martial Pradaud le 27 décembre 2011 sur France Inter:

    «Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un temple, contrairement à une église, c’est le point de départ d’une expansion».

    Si c’était le cas, jamais les autorités est-allemandes n’auraient autorisé en 1981 la construction d’un temple à Freiberg (Saxe), laissant ainsi infiltrer leur « sanctuaire » communiste par une église notoirement perçue comme américaine.

    Pour les mormons français qui attendent depuis des années la possibilité d’aller au temple sans se rendre en Angleterre, en Allemagne, en Espagne ou en Suisse, l’annonce de ce projet est au contraire la preuve que l’église a atteint une certaine maturité en France. En ce sens, c’est bien plus un achèvement que le « point de départ » de quoi que ce soit.

    Il étaie ensuite son argumentation par l’affirmation suivante:

    «On voit à Salt Lake City, par exemple, où il y a le temple américain, 90% de la population est mormone».

    Qu’entend-il par «le» temple américain? Il y a au moment ou j’écris ces lignes 68 temples en service aux Etats-Unis, plus 12 annoncés ou à des degré divers de construction.

    Mais au delà de ce détail, il serait bon de se rappeler que lorsque les pionniers mormons sont arrivés en juillet 1847 dans la vallée du Grand Lac Salé, il n’y avait strictement rien ni personne, et c’est ex nihilo que la ville de Salt Lake City a été construite de leurs mains. Ils représentaient donc à ce moment non pas 90%, mais 100% de la population. On conviendra cependant qu’il était difficile de le leur reprocher! En 1853, le temple a été mis en chantier. Après bien des tribulations, il a été consacré en 1893. Entretemps, à l’invitation des autorités mormones, qui ne voulaient pas que leurs fidèles vivent en vase clos, la ville s’était largement ouverte à d’autres confessions. Ainsi ont été inaugurées la cathédrale « épiscopale » (branche américaine de l’Église anglicane) Saint-Marc en 1874, l’église orthodoxe grecque de la Sainte Trinité en 1905 et la cathédrale catholique de la Madeleine en 1909. Et n’allez pas croire que ces lieux de culte aient été relégués dans des banlieues sordides: tous se situent dans un rayon de 300 mêtres autour du temple. Actuellement, et bien que Salt Lake City abrite effectivement le siège d’une église qui compte 14 millions de fidèles dans le monde, moins de la moitié de la population de la ville est de confession mormone.

    Il conclut sa démonstration magistrale en disant:

    «Donc il y a vraiment un risque que la population du Chesnay devienne mormone».

    Ces craintes, à supposer qu’elles soient sincères, sont très exagérées, pour ne pas dire totalement irrationnelles. Un exemple plus pertinent que celui de Salt Lake City devrait rassurer les Chesnaysiens. La ville allemande de Friedrichsdorf, dans la Hesse, est assez comparable au Chesnay, tant par sa qualité de vie que sa population (25 000 habitants) et sa distance avec la métropole (20 km de Francfort). Elle abrite depuis 25 ans un temple mormon. Or il n’apparaît pas que la population de cette ville (dont le noyau historique descend de huguenots picards) se soit convertie en masse au mormonisme, ni que les mormons allemands s’y soient installés en masse.

    Il serait d’autant plus aisé pour les Chesnaysiens de vérifier ces choses par eux-mêmes que cette commune se situe à 77 km de leur ville partenaire de Heppenheim, et qu’elle est jumelée avec Houilles, à 20 km de chez eux.

     
    • Robert

      13 février 2014 à 14 h 05 min

      Laurent,
      Vos affirmations sont tout à fait non seulement pertinentes mais très exactes; c’est étonnant qu’en France certaines personnes aient une vision de l’Eglise Mormone si étroite et négative. je pense que avant de juger et de rejeter une dénomination religieuse Chrétienne,il serait bon de se renseigner pour en apprendre un peu plus. On critique entre autre les Mormons parce qu’ils sont en mesure de pouvoir financer une telle construction: et puis après! comme si les capacités financières d’une Eglise sont une tare
      dont il faudrait rougir! Les Mormons n’ont pas volé l’argent dont ils disposent, mais celui-ci a été offert par des fidèles qui s’intéressent de près à la vie de leur propre dénomination. On avance l’argument qu’il vaudrait mieux construire des logements sociaux. Mais où ceux qui soutiennent cette affirmation voient ils une opposition entre ces deux projets. L’un comme l’autre sont justifiables, différents et n’entrent pas en contradiction. Tout simplement certaines personnes considèrent malheureusement le « fait religieux » comme secondaire dans la vie sociale française; Il ne faut pas oublier que c’est le droit de chacun d’accorder une grande importance à sa propre Eglise et de lui verser les offrandes financières qu’on souhaite ou qu’on peut effectuer; Si je préfère donner de mon argent à mon Eglise quitte à me priver d’autre chose, cela regarde que moi et le jugement des autres ne me fait ni chaud ni froid. Il est temps que beaucoup de nos concitoyens modifient leur regard en ce qui concerne les Mormons. La connaissance et la culture rendent moins affirmatif et plus ouvert. je ne pense pas me tromper en avançant que beaucoup d’Anglais même sans être religieux eux-mêmes savent que chez eux sont installées depuis plusieurs siècles plusieurs religions Chrétiennes: méthodistes, Anglicans, Baptistes,Quakers, Unitariens etc…. .
      Enfin je reconnais être déçu par les déclarations de’ membres du clergé Catholique s’interrogeant sur le bien fondé de la présence du temple des Mormons au Chesnay. Pour information: aux USA siège mondial de cette Eglise, des rapports courtois, respectueux et même amicaux ont été établis entre hauts responsables du clergé Catholique et des échanges ont eu lieu et je pense ont encore lieu entre théologiens Protestants relevant d’une certaine sensiblité et théologiens Mormons. Si un temple comme celui-ci devait être édifié dans ma petite ville (15000 habitants environ) même n’étant pas moi-même de confession mormone, je serai très favorable et heureux de son installation. Je connais modestement et selon mes possiblités depuis longtemps principalement les deux branches les plus importantes du moins numériquement parlant qui composent LES MORMONISMES existant: ceux de Salt Lake et la Communauté du Christ d’Indépendance il ne s’agit absolument pas de sectes mais bien au contraire de dénominations respectables et Chrétiennes( Il ne faut pas oublier que les polygames fondamentalistes sont exclus et excommuniés par ces deux Eglises). Il faut aussi se mettre à la place des Mormons quand ils sentent qu’ils sont plus ou moins indésirables ou génants. Quand on appartient à un groupe social ou ecclésiastique minoritaire, il arrive quelquefois qu’on le paye en tout cas cela forge le caractère.
      Bon ne soyons pas négatifs et chagrins mais souhaitons bon courage à nos amis Mormons!

       
  6. Mocquard Reynald

    22 janvier 2012 à 20 h 55 min

    Mormon depuis mes 18 ans, j’en ai aujourd’hui 53, je suis étonné de tant de depenses de temps, d’argent et d’énergie pour empêcher la construction de ce lieu de culte. Avec quelle haine, vous décrivez la première réaction de l’Eglise par la mise en place d’un site qui ne fait rien d’autre que d’expliquer les croyances. La tolérance est d’accepter les opinions des autres comme j’accepte que vous puissier avoir pour ce terrain un autre projet; Réfléchissons : avez-vous la possibilité d’acquérie ce terrain ? Non, et bien cessons le débat. Oui, alors achetez le , endettez vous. Construisez ce qui vous semble bon, des immeubles sociaux seraient en effet les bien venus. Et après, construisez des écoles pour accueillir les enfants des nouveaux arrivants, les équipements sociaux pour faire des activités; Tout cela va coûter bien cher à la communauté versaillaise.
    Vous finirez peut être par avoir raison, et après que ce passera-t-il ? L’Eglise cherchera un autre lieu où il y aura les mêmes problèmes. Et, il y aura aussi une pétition ? Cela s’appelle l »obscurantisme et dans une telle démarche, il n’y aurait aucune religion sur cette terre, la république n’existerait pas ainsi que droit à faire une pétiion.
    Un conseil, lisez Jacques 1, le verset 5.(Bible)

     
    • Robert

      13 février 2014 à 10 h 56 min

      Mr Mocquard,
      Je souhaite vous dire que j’approuve tout à fait vos propos
      concernant le futur temple du Chesnay; je me réjouis pour vous et votre Eglise de pouvoir disposer d’un édifice en vue de la célébration de vos sacrements particuliers.Je suis peine quand on met en avant la puissance financière de votre dénomination. En France beaucoup de gens développent une incompréhension (ou une mauvaise foi évidente) à ce sujet. Si une Eglise dispose de certains moyens financiers, elle risque de devenir « douteuse » Tout ceci est fort regrettable. Je suis sûr que ce temple sera comme les autres déjà construits dans le monde, un superbe édifice et sera apprécié à sa juste valeur par touts les habitants du Chesnay. Celui de Rome sera également lui aussi une beauté architecturale Votre Eglise comme les autres dénominations Chrétiennes participe d’ailleurs à la réalisation de l’ordre de Jésus concernant l’aide au malheureux et à l’amour du prochain par le biais de dons lors de calamités, ou pour d’autres circonstances ( vous suivez bien l’ordre donné par l’Evangile de Matthieu 25:35.Bien que je ne sois pas Mormon, mais Protestant de nuance libérale, je considère néanmoins votre Eglise comme devant jouir des mêmes droits et du même respect que les autres Eglises Chrétiennes.Les différences théologiques mêmes si elles sont importantes n’en demeurent pas moins comme devant céder le pas à l’acceptation charitable et Chrétienne de « l’autre » Pour conclure, je souhaite vraiment que l’édification du temple puisse se réaliser concrètement