RSS
 

Archive de mars, 2011

L’exposition « Sciences & Curiosités », à la Cour du Roi Soleil, Crée l’Événement !

24 Mar

L’EXPOSITION « SCIENCES ET CURIOSITÉS », À LA COUR DU ROI SOLEIL,
CRÉE L’ÉVÉNEMENT !


SELON SON COMMISSAIRE BÉATRIX SAULE ELLE CHANGE (ENFIN) LE REGARD SUR VERSAILLES !

Béatrix SAULE

______________

VERSAILLES, HAUTE ÉCOLE DE GOUVERNANCE, À L’HEURE
D’UNE SOUVERAINETÉ « ÉCLATÉE » ( Armée, Justice, Diplomatie, etc. ) !

C’EST UN VÉRITABLE CHOC DES CULTURES, provoqué par la confrontation, à Versailles, de l’actualité de soulèvements populaires la plus explosive avec deux expositions qui n’auraient jamais dû se rencontrer :

À VERSAILLES, deux expositions « politiques » confrontent une Gouvernance d’État éclairée instaurant l’État moderne ( « Sciences et curiosités à la Cour de Versailles » de B. Saule ) avec la gouvernance des chaises vides d’un Régime à la dérive, confondant réalités et (im)postures de souveraineté (“Trônes en majesté” de J.-J. Aillagon) annulation symbolique de la souveraineté de la France au profit de New-York ;

À PARIS, une Gouvernance de façade a explosé sous le coup de boutoir d’un groupe de diplomates, Marly, avec la gouvernance étrangère de l’Élysée, son autisme, son inefficacité. Après l’Armée, la Justice, la Police, la Diplomatie, les corps d’État sont soumis aux forces centrifuges des critiques du chef de l’État. « nous avons perdu notre visibilité et notre capacité de manœuvre diplomatique », « Les États-Unis ont paru occuper un créneau déserté par Paris », « Outil diplomatique français brisé ? », « Plus grave, la voix de la France a disparu dans le monde. Notre suivisme à l’égard des États-Unis déroute beaucoup de nos partenaires ». « Qu’on ne s’étonne pas de nos échecs. Nous sommes à l’heure où des préfets se piquent de diplomatie… où les réseaux représentant des intérêts privés et les visiteurs du soir sont omniprésents et écoutés1. » Sans parler de l’engrenage d’une entrée en guerre sans vote démocratique, comme en 1914.

LA COORDINATION DÉFENSE DE VERSAILLES,

CONSTATE que le prestige de Versailles est le premier symbole de la diplomatie française, la culture ayant été mise au cœur de la politique du Régime. La politique de dérision des valeurs culturelle de la France, au profit de New-York, est au principe même de l’annulation de la France et de la disparition de sa voix dans le monde au profit des Etats-Unis. Montrer ses (petits) muscles avec vantardise ne saurait remplacer un Cerveau pensant.

RAPPELLE que la Coordination n’a cessé de dénoncer et d’anticiper les effets funestes de la nouvelle politique d’abandon « culturelle », véritable boîte de Pandore du Régime2, devant résulter de l’annulation symbolique de la France par la dérision du Saint des Saints culturel des valeurs de notre patrimoine le plus prestigieux

INVITE TOUS LES FRANÇAIS à visiter ces 2 expositions, à l’école de l’actualité, pour tirer les conclusions de Haute école de Gouvernance de Versailles résultant de cette confrontation d’un État au service de la France et de la France mise au service d’un petit nombre d’intérêts, privés ou internationales, ridiculisant les valeurs de notre patrimoine (culturelles, touristiques, industrielles, économiques, politiques ; etc.) au dépens de nos propres intérêts vitaux et sans égards aux factures de plus en plus insupportables des Français : chômage, énergie…

DEMANDE que l’Exposition « Sciences et curiosités » de B. Saule (cf. son mot ci-dessous) soit permanente !

C’est ainsi qu’à l’heure de la souveraineté « éclatée » ( Armée, Justice, Diplomatie, Cantonales, etc. ) d’un régime à la dérive, la haute école des Lumières d’Intelligence, d’Art, de Culture et de Gouvernance, de Versailles, apparaît de plus en plus comme un recours patrimonial indispensable pour sortir du piège mortel dans lequel la France s’est laissée enfermer. Ceux qui souhaitent se joindre à une visite avec la Coordination, samedi 2 avril 2011, suivie d’un déjeuner-débat, peuvent écrire ou téléphoner à l’adresse ci-dessous.

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr et  tel : 06 01 76 20 79

Télécharger le mot de Béatrix Saule, sur « Sciences et curiosités à la Cour de Versailles »

 

Versailles, lieu de démonstration des sciences

L’expérience de la décharge enchaînée dans la galerie des Glaces en 1746.

Présentation au roi et démonstration devant la Cour constituent la consécration suprême, équivalente à un prix Nobel. Elles ont aussi pour but d’obtenir l’acquisition par la Couronne ou de trouver des débouchés auprès des manufactures car les capitaux, tant ceux du Trésor royal que ceux des particuliers, sont concentrés à la Cour.

Expérience aérostatique à Versailles

La Montgolfière

La plus célèbre des démonstrations devant la Cour, le 19 septembre 1783, qui assure à son inventeur le soutien du roi et sert le prestige du royaume (1783).

Expérience aérostatique faite à Versailles le 19 septembre 1783

Les frères Joseph (1740-1810) et Étienne (1745-1799) Montgolfier obtiennent, grâce à l’Académie des sciences, l’autorisation de faire une démonstration de leur ballon à air chaud à Versailles.
Dans l’avant-cour du château, le ballon azur, au chiffre du Roi, est accroché a 19 mètres de haut. Un panier d’osier lui est accroché, où sont enfermés un mouton, un canard et un coq : c’est le premier essai avec des êtres vivants. Une fois lâché, le ballon à air chaud monte à 500 m environ, vole huit minutes et atterrit à Vaucresson, sans dommage pour ses passagers.

Le Roi, qui a observé l’ascension à la lunette depuis son appartement, reçoit Étienne de Montgolfier et lui témoigne sa satisfaction. En effet, si l’enjeu de la démonstration est important pour les inventeurs, leur assurant aux yeux de tous le soutien de Louis XVI, il l’est aussi pour le roi car, ce jour-là, à la Cour, se trouvent les délégations étrangères venues pour la signature du Traité de Paris. Le ballon à air chaud devient dès lors une invention royale illustrant l’ingéniosité française aux yeux des nations européennes. Et c’est du château de La Muette que le premier vol humain s’effectuera le 21 novembre suivant.

Site de l’Exposition

 

  1. « La voix de la France a disparu dans le monde », « La diplomatie française bousculée par la révolte arabe », « On ne s’improvise pas diplomate », Le Monde du 23 février 2011. []
  2. Notre Lettre au Président de la République du 2 septembre 2008, relayée en Amérique par Harper’s Magazine ( cf. site de la CDV ). []
 

APPEL À MANIFESTER, LE 19 MARS 2011

12 Mar

APPEL À MANIFESTER, LE 19 MARS 2011,
POUR LA SAUVEGARDE DE LA LANGUE FRANÇAISE.

______________

VERSAILLES, SYMBOLE DE L’UNIVERSALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DÉCLARE LA GUERRE À L’INVASION DE L’ANGLO-AMERICAIN  !

______________

CONSIDÉRANT QUE LA TRAHISON CULTURELLE EST UNE TRAHISON DE LA LANGUE. Bien que la Constitution (art.2) fasse du français la langue de la République, l’invasion de l’anglo-américain ne cesse de gagner du terrain, avec l’accord tacite de l’État, sur le modèle du Symbole d’excellence de Versailles – artistique, culturelle et linguistique –, livré aux ambitions hégémoniques de l’anglo-américain et porté au pinacle dans les Grands Appartements Royaux du château.

 

les Grands Appartements Royaux du château

CONSIDÉRANT QUE VERSAILLES EST LE DOUBLE SYMBOLE :

DE L’INVASION DE L’ANGLO-AMERICAIN

À partir de 2008, la consécration de Jeff  Koons 1er , de l’art New-Yorkais ( avec ses mots, sa sémantique, ses schémas linguistiques et ses contre-valeurs barbares ) et de la langue anglaise, portés au pinacle des Grands Appartements Royaux, a fait du saccage de l’image de Versailles le Symbole emblématique de la guerre culturelle faite à la langue française par l’anglo-américain ;

DU TRIOMPHE DE L’UNIVERSALITÉ DU FRANÇAIS MODERNE :

Le Versailles du Grand Siècle de Louis XIV est le Symbole de l’invention du français moderne, langue internationale (traité de Rastadt, 1714), de l’abstraction, du droit, de la diplomatie, des lumières, de la liberté, de l’universalité, de la prospérité et du rayonnement de l’hégémonie françaises en Europe et dans le monde ;

Ce français moderne dont la puissance et la stabilité ont permis à la France d’atteindre un prestige jusqu’alors inégalé dans tous les domaines, politique, artistique, économique, scientifique, littéraire et de faire de la France la première puissance artistique et intellectuelle au monde, jusqu’à la création du ministère de la Culture ;

CONSIDÉRANT QUE LA SAUVEGARDE DE LA LANGUE FRANÇAISE est la clef de voûte des intérêts vitaux de la France, condition essentielle de sa prospérité ; considérant que la mobilisation contre la guerre d’invasion faite au français est un impératif catégorique strictement apolitique s’imposant à tous indépendamment de toute allégeance partisane ;  condamnant de ce fait la division d’éléments droitistes ayant refusé de se joindre au front commun – à « l’Union sacrée » – de tous nécessaire, aujourd’hui plus que jamais, pour triompher de la guerre de conquête dont notre langue est la cible. La DÉFENSE DE VERSAILLES, c’est aussi la DÉFENSE DE LA LANGUE FRANÇAISE !

LA COORDINATION DÉFENSE DE VERSAILLES et L’UNION NATIONALE DES ÉCRIVAINS DE FRANCE (UNIEF) répondant ainsi à l’initiative du Collectif unitaire républicain de résistance, d’initiative et d’émancipation linguistique (CO.U.R.R.I.E.L.) – ci-joint son communiqué – , se joindront à d’autres associations de défense de la langue française pour protester contre l’envahissement de notre langue par l’anglo-américain :

APPELLENT À MANIFESTER

LE SAMEDI 19 MARS 2011, à 14 heures

À PARIS (1er)

A Molière, né le 15 janvier MDCXX, mort le 17 février MDCLXXIII. - Souscription nationale.

 

devant la fontaine Molière, à l’angle de la rue Molière et de la rue Richelieu,

PLAN

 

(métro : Pyramides ou Palais-Royal)

Nous vous invitons à y participer et à venir nombreux, avec vos parents, vos amis, vos voisins…

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr et   tel : 06 01 76 20 79

Télécharger le Communiqué du collectif 2cActa en PDF

 

Versailles transformé en vitrine de déchéance de la France

08 Mar

MÉLANGE DES GENRES, AVEUGLEMENT :  APRÈS MICHÈLE ALLIOT-MARIE,
J.-J. AILLAGON ?

______________

À VERSAILLES, LE LAVAGE  DE  CERVEAU DES « TRÔNES »  :

SYMBOLE D’UNE FRANCE SANS VOIX ET SANS DIPLOMATIE  !

______________

À NOUVEAU J.-J. AILLAGON NA PAS TENU SON ENGAGEMENT de ne plus faire d’exposition d’objets hétéroclites dans les Grands Appartement Royaux, n’ayant rien à voir avec le style, l’époque et la mémoire du lieu, à seul fin d’y pérenniser les expositions new-yorkaise de dérision (Le Monde 3 sept. 2010 et Communiqué 11 janv. 2011). Son exposition des « trônes » consacre une politique de mélange des genres suicidaire !

█   14 DÉCEMBRE 2007, KADHAFI À VERSAILLES « C’EST UN GRAND ÉVÉNEMENT ! »,

Kadhafi à VersaillesLe trône postiche en « carton pâte » de Louis XIV installé par ses soins, voilà le fantasme récurent que J.-J. Aillagon avait tenu à présenter, lui-même, à Kadhafi, vêtu d’un blouson d’aviateur en cuir et accompagné d’un cortège de 25 voitures sous haute protection policière, en l’accueillant d’un claironnant : « C’est un grand évènement ! » Tandis que Le chef Libyen s’attardait longuement devant ce ridicule et prémonitoire trône en carton pâte, à la Koons, J.-J. Aillagon, qui se vante de changer le regard du monde entier sur Versailles, lui avait doctement « expliqué » : « C’est là que le roi recevait les ambassadeurs ». Le colonel Libyen avait signé le livre d’or en arabe.

 

█   10 SEPTEMBRE 2009, AVEC JEFF KOONS 1er À VERSAILLES,

Jeff Koons à VersaillesEn sacrant Jeff Koons 1er sur le trône de Louis XIV, le 10 septembre 2008, le faiseur de rois de dérision, J.-J. Aillagon, avait lancé sa nouvelle politique affairiste de confusion des genres, par l’intronisation du « chouchou » de son ancien patron François Pinault, en exposant 6 objets de sa collection sur les 17 de l’exposition. À l’époque, le triomphalisme du mélange des genres (Art, Argent, Pouvoir) osait encore afficher le succès de son OPA réussie sur la Vitrine des Grands Appartements Royaux dans Ouest France du 6 septembre 2008.

 

█   27 FEVRIER 2011, MICHÈLE ALLIOT-MARIE DÉTRÔNÉE, en nouvelle victime symbolique du mélange des genres et d’une annulation de la France mis au cœur de la politique culturelle de l’État à Versailles.

 

█   1 MARS 2011, OUVRANT L’EXPOSITION « TRÔNES » en majesté, sinistre enfilade de sièges, sans queue ni tête, ni « juge du siège » -, J.-J. Aillagon prétend, contre toute vérité que : « Cette exposition a un intérêt historique évident mais également une véritable portée civique car plus les citoyens comprennent les ressorts de la vie politique, dit-il, et plus ils exercent leurs propre responsabilités de façon pleine et lucide » :

 

Béatrix Saule

–         ALORS QUE BÉATRIX SAULE1, Conservateur en chef au château de Versailles depuis 1975, au bulletin du centre de recherche du château de Versailles, consacré aux « Insignes du pouvoir et usages de cour à Versailles sous Louis XIV, a établi qu’à Versailles : « Le trône a valeur de contre exemple. Ce siège, qui aujourd’hui apparait comme la marque du pouvoir par excellence, compte peu à Versailles où, dit-elle, il n’est pas entouré de marque de respect. Il ne requiert ni salut, ni révérence. Les courtisans, non plus que le roi lui-même, ne lui accordent l’importance à laquelle on pourrait s’attendre. »

 

LA COORDINATION DÉNONCE UN VERSAILLES transformé en vitrine de déchéance de la France — engagements non tenus, détournement mémoriel des Grands Appartements Royaux transformés en bazar d’objets hétéroclites annulant leur pouvoir d’évocation symbolique, politique de marchandisation du patrimoine rendant le Message culturel de la France illisible et sa Diplomatie sans voix, mélange des genres allant jusqu’à présenter un contre-exemple — et donc une contre-vérité – comme un prétendu moyen pour que « les citoyens comprenne les ressorts de la vie politique ». DEVANT UNE TELLE DÉCHÉANCE, elle renouvelle sa demande de démission de J.-J. Aillagon adressée au Président de la République dans sa lettre du 21 sept. 2010 (cf. site).

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr et   tel : 06 01 76 20 79

  1. Voir « Le mot de Béatrix Saule, commissaire de l’exposition » : http://coordination-defense-de-versailles.info/html/2011/Lemot-B.Saule.html []