RSS
 

Sauver la Société des Amis de Versailles

22 Oct

 

SARP Sixte-Henri de Bourbon

S.A.R. le Prince Sixte-Henri de Bourbon et la Coordination Défense de Versailles appellent à la mobilisation générale tous les membres de la Société des Amis de Versailles pour empêcher la main mise de M. Aillagon et de ses alliés à l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) du 8 novembre 2010, destinée à dénaturer les Statuts de leur Société centenaire pour l’inféoder à la nouvelle politique d’expositions dégradantes du chef-d’œuvre mondial du Roi-Soleil et des Grands Appartements Royaux.

___________

Tout doit être fait pour sauver la Société des Amis de Versailles que le Conseil d’Administration (CA) a décidé d’inféoder à M. Aillagon, en atrophiant le pouvoir de l’AG pour renforcer celui du CA en le dotant, notamment, d’un pouvoir discrétionnaire d’exclusion retiré à l’AG. En deux temps :

1)      Par le vote d’une convention cadre avec M. Aillagon, à l’AG du 14 juin 2010, sans le moindre débat, à main levée « à la hussarde », en un éclair, sans décompte d’huissier, irrégulièrement selon nous ;

2)     Par le vote de nouveaux statuts dénaturés à l’AGO du 8 novembre 2010.

Depuis deux ans le Conseil d’Administration de la Société des Amis de Versailles n’a cessé de s’opposer à l’exercice équilibré de la démocratie associative, en empêchant notamment la liste Avenir des Amis de Versailles (AAV) de communiquer aux 6000 membres de la Société les informations nécessaires pour éclairer leur vote sur l’avenir de l’association et en ne les informant pas des résultats des élections. Le recours systématique aux mandats des absents ( 80 % par rapport aux présents ) a permis au CA d’annuler la souveraineté de l’Assemblée générale des présents.

moitié de présents à l’AG du 14 juin 2010, à tel point que M. de L’Espée a dû faire appel à l’huissier  pour départager les suffrages en faisant appel à sa réserve des 80 % de mandats d’absents ! Ce qui a prolongé l’AG de 2 h et demie et imposé le renvoi de l’AGE en novembre 2010.

Aujourd’hui, craignant de perdre la majorité, en raison de la montée de l’opposition à sa politique d’inféodation à M. Aillagon, le CA vient de tenter un véritable coup d’État en refusant d’adresser aux 6000 membres de la Société des Amis de Versailles, avec sa convocation à l’AGE du 8 novembre 2010, non seulement notre lettre d’information, mais aussi nos résolutions relatives aux nouveaux statuts et cosignées par SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon qui a rassemblé 60 % des présents sur son nom à la dernière Assemblée Générale du 14 juin 2010. Le but du CA est manifestement d’interdire tout légitime débat à l’AGE et de tenter de faire passer par surprise et avec les mandats des absents les nouveaux statuts dénaturés d’inféodation à M. Aillagon.

Nous nous voyons donc dans l’obligation d’adresser par Internet et par tous moyens ce communiqué avec notre Lettre d’information et les motions (ci-jointes) que le CA veut cacher aux adhérents alors que la Loi lui faisait obligation de les incorporer à sa convocation.

Tous les membres des Amis de Versailles doivent donc se faire un devoir d’être présents à l’AGE du 8 novembre 2010, pour sauver l’indépendance et la mission historique de leur Société, voulue par ses fondateurs ; tous doivent répercuter ces informations et les faires répercuter à tous leurs amis, car c’est le seul moyen de les joindre pour triompher d’une manœuvre qui n’honore pas ses auteurs ! Que ceux qui répondent à notre appel nous préviennent aux coordonnées ci-dessous. Merci pour la cause !

Arnaud Upinsky, Président de l’UNIEF/Coordination Défense de Versailles

Contact presse : euclidien@orange.fr et  tel : 06 50 50 45 19 ou 06 01 76 20 79

> Lire la Lettre du 4 août 2010 adressée au Baron de L’Espée
> Télécharger en PDF

 

Tags : , , ,

Réagissez