RSS
 

Conférence-Débat

06 Juin

Conférence-débat
Sous la Présidence d’honneur de
SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon
IL FAUT PROTÉGER VERSAILLES
NON AUX MANGAS, CONFÉRENCE-DÉBAT
AU FOU DU ROY

Au Fou du Roy
Versailles, place d’armes
6 rue de la Chancellerie
Jeudi 10 juin 2010
20 à 23 h

 


Quelle politique culturelle imaginer, pour l’avenir de ce joyau mondial du patrimoine français ?

 

Cette conférence-débat a notamment pour but de contribuer à soutenir la Société des Amis de Versailles, afin de l’assister dans sa vocation à protéger le château d’une utilisation provocatrice et affairiste.

En 2008, le désastre de l’exposition Jeff Koons avait pour la première fois défiguré le Symbole universel de Versailles, lieu de mémoire et référence mondial de l’excellence, de l’art et de la culture à la française. Pour faire monter la cote de ses « sex toys » le New-Yorkais et ses promoteurs institutionnels n’ont pas hésité à tourner en dérision les Grands Appartements Royaux.

Devant l’opposition générale, nationale et internationale, à un tel néo-vandalisme spéculatif, J.-J. Aillagon, président de l’Établissement public du château et du Domaine de Versailles, a dû s’engager à respecter les Grands Appartement Royaux, engagement tenu lors de l’exposition de Veihan.

Mais, début 2010, pour donner satisfaction à ceux qui veulent, à tout prix, faire de Versailles la vitrine spéculative de l’art officiel, J.-J. Aillagon a annoncé sa volonté de livrer à nouveau Versailles à cette forme d’art, ayant pour ressort promotionnel la provocation et la dérision de notre art le plus prestigieux. Avec l’exposition de dérision des Mangas, « à la Koons », prévue pour l’automne 2010, ce sont à nouveau quinze salles des Grands appartements royaux qui sont visées pour orchestrer cette provocation promotionnelle imposant de force au public ce dont il ne veut pas.

Après le succès de notre action menée jusqu’au Conseil d’État contre l’exposition Jeff Koons dans les Grands Appartements Royaux ( dénoncée in fine par le Ministre de la culture lui-même), la Coordination Défense de Versailles lance sa deuxième campagne visant au retrait de l’exposition des Mangas de Murakami. Le triple scandale relatif à l’art, à l’argent et à la démocratie ( les mandataires ne respectant pas la volonté des mandants) et qui exclut nos authentiques artistes contemporains au profit d’une spéculation internationale toxique et conduisant au saccage du lieu de mémoire et du symbole de Versailles, sera ainsi décliné sur ses trois axes, avec les moyens – éventuellement juridiques – devant conduire au coup d’arrêt définitif d’une politique culturelle suicidaire pour l’image et les intérêts économiques de la France, comme pour notre art et nos artistes.

Il faut libérer Versailles

Pour lui rendre sa vocation de promotion de l’art, de la culture et des artistes français. Si nous n’intervenons pas, Versailles va devenir un bazar de produits inavouables et le cadre d’intérêts très particuliers. La conférence-débat se prolongera par un dîner autour de SAR le Prince Sixte-Henri de Bourbon. Entrée libre pour la conférence. Pour la participation au repas ( 26 euros), réserver jusqu’au 7 juin à l’adresse électronique du contact presse suivante :
Contact presse : euclidien @ orange.fr et tel : 06 50 50 45 19

COORDINATION DÉFENSE DE VERSAILLES / UNIEF

 

Tags : , , , , ,

Réagissez